IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




la politique commerciale icon

ECONOMIE

L’économie, ou l’activité économique (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer », créé à partir de οἶκος / oîkos : « maison », dans le sens de patrimoine et νόμος / nómos : « loi, coutume ») est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. L'économie au sens moderne du terme commence à s'imposer à partir des mercantilistes et développe à partir d'Adam Smith un important corpus analytique qui est généralement scindé en deux grandes branches : la microéconomie ou étude des comportements individuels et la macroéconomie qui émerge dans l'entre-deux-guerres. De nos jours l'économie applique ce corpus à l'analyse et à la gestion de nombreuses organisations humaines (puissance publique, entreprises privées, coopératives etc.) et de certains domaines : international, finance, développement des pays, environnement, marché du travail, culture, agriculture, etc.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » ECONOMIE » ECONOMIE EUROPENEANA » La politique commerciale

L'espace réduit de la politique commerciale



L'espace réduit de la politique commerciale
La politique commerciale européenne bénéficie d'un espace très réduit : la compétence européenne a souvent du mal A  s'imposer par rapport aux instances politiques nationales ; les règles du jeu international laissent peu de place A  une politique commerciale offensive et la lonté politique est d'autant moins évidente qu'un certain nombre de pays membres sont très attachés au libre-échange. Pourtant, les bases théoriques d'une politique commerciale existent. Les mASmes arguments, qui fondent une politique industrielle, peuvent AStre avancés pour justifier une - politique commerciale stratégique - comme l'ont montré en particulier Brander et Spencer, Hel-pman et Krugman. A€ l'inverse d'une théorie économique fortement marquée par l'hypothèse de concurrence et par une méthode essentiellement statique, les marchés ne sont pas parfaits et les politiques peuvent participer A  la création d'avantages qui sont moins acquis que construits '. Il existe des justifications économiques A  l'octroi de subventions A  certaines entreprises soumises A  la compétition internationale 2.


Dans un cadre de libre-échange, les outils sont réduits (Dela-cotte, 1993 ; Fries, 1995) : il s'agit des mesures antidumping, des mesures anti-subventions, des mesures de sauvegarde et de la lutte contre les contrefaA§ons.
De plus, l'Union européenne a tissé un certain nombre d'accords commerciaux, qui peuvent air différents fondements ; un passé colonial commun - A  la base de la convention de Lomé (ir infra) ; une proximité géographique - dans le cadre de l'Europe de l'Ouest (avec les pays de l'AELE), A  destination du Centre et de l'Est de l'Europe (accords avec les PECO) ou de part et d'autre de la Méditerranée ; ou un mASme niveau de développement - accords avec les états-Unis ou le Japon. Plus précisément, l'Union européenne a signé des accords de libre-échange avec les pays isins de l'AELE (Norvège, Islande, Suisse, Liechtenstein, et les trois pays qui ont rejoint l'Union européenne, en 1995, Finlande, Suède, Autriche). Des accords d'union douanière ont été adoptés avec la Turquie, Malte et Chypre. Les accords d'association (- accords européens -), conclus A  partir de 1991 avec les pays d'Europe centrale et orientale, visent A  fariser une transition vers les économies de marché et A  préparer une éventuelle intégration dans l'Union européenne par la création A  terme d'une zone de libre-échange et par une coopération commerciale économique et technique (qui s'est exprimée, en particulier, dans le programme PHARE). La coopération avec les pays en ie de développement s'est traduite par des accords préférentiels : convention de Lomé avec les pays ACP et accords euro-méditerranéens (ir infrA ), par la participation au système de préférences généralisées (SPG) créé en 1968, et qui concerne des pays d'Asie et d'Amérique latine. Ce sont des traitements préférentiels partiels, puisqu'il s'agit de droits réduits et non d'un accès libre aux marchés, non négociés mais - octroyés - et de ce fait fragiles, car susceptibles d'AStre remis en cause unilatéralement dans le cas où ils affecteraient le traitement préférentiel des pays ACP.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2024 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des economie europeneana

La politique douanière : entre multilatéralisme et régionalisme
L intégration par les marchés : du marché commun au marché unique
Les politiques d accompagnement du marché unique
Du système monétaire européen (sme) à l euro
L union économique et monétaire (uem)
La cohésion économique et sociale
Trois dÉcennies de marchÉ commun
MarchÉ intÉrieur et « nouvelle approche »
Monnaie unique et rupture politique des annÉes 1990
L analyse traditionnelle de lavantage comparatif
A thÉorie traditionnelle appliquÉe À l union douaniÈre
Critique et dÉpassement de la thÉorie traditionnelle de l union douaniÈre
Les fondements de la politique de concurrence et de la politique industrielle
Le contenu de la politique de concurrence
Le contenu de la politique industrielle et de la politique de recherche
Contexte et contenu de l europe financiÈre : trois libertÉs
Les implications sur les structures et la rÉgula tion du systÈme financier
La promotion de la mobilitÉ du travail
Une harmonisation limitÉe des rÉglementations
La redistribution rÉparatrice : les fonds structurels
L absence de vÉritable politique macroÉconomique de lutte contre le chÔmage
La timide crÉation d un espace de concertation europÉen
L affichage politique d objectifs communs en matiÈre d emploi
La pac originelle : une politique fondÉe sur des prix ÉlevÉs
Crise et rÉvisions de la pac : le retour du marchÉ
La politique commerciale
Politique de coopÉration et convention de lomÉ
L union europÉenne et les peco
Le sme : une zone de paritÉs fixes plus l ecu
Le bilan : stabilitÉ, dynamisme de l ecu, convergence et asymÉtrie
Les prÉalables de l union monÉtaire
Institutions monÉtaires, politique monÉtaire et politique de change
Les politiques Économiques dans le cadre de la monnaie unique
Construction européenne et redéfinition de l intervention publique
Comment préserver le modèle social européen?
Le modèle de développement européen a-t-il un avenir dans la mondialisation?
Le modèle social européen comme mécanisme de partage collectif des risques
Centre d analyse stratégique - projet politique européen
L europe, quel modèle économique et social ?
Les grandes crises internationales