IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




enterprise management icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » enterprise management


Le changement est saltatoire

Le changement est saltatoire : Enterprise Management



Cet axiome signifie que le changement se fait par saut : A  une phase de non-changement succède une phase de changement qui prend, de manière plus ou moins dramatique, l'aspect d'une crise. Deux aisons peuvent AStre faites ici.


L'évolution, selon de nombreux spécialistes, obéit A  ce mASme type de logique. Par exemple, les mammifères (dont nous sommes) n'auraient jamais pu se développer sans la disparition brutale des dinosaures il y a environ 65 millions d'années. Ainsi, de la mASme faA§on qu'il n'est pas possible de décrire une évolution homogène, régulière et harmonieuse, un processus de changement ne pas se faire dans l'ordre immuable que décrit une courbe raisonnablement ascendante, ou descendante. Chaque AStre humain est lui-mASme soumis A  ce qu'on appelle un cycle de vie (voir la ure 4). Ainsi, dans cette représentation classique, sept étapes rythment le déroulement de l'existence, chacune étant séparée de la précédente par une période de transition, plus ou moins difficile et appelée crise, qui permet elle-mASme l'accession A  la phase suinte.
A€ l'age de 6 ans correspond la sortie de la petite enfance ( 1 ) avec Péloignement de la mère. S'ouvre alors l'enfance proprement dite (2), jusqu'A  l'age de 12 ans qui couvre la période de l'acquisition des premiers outils de la socialisation (écriture, lecture). La période de l'adolescence (3) manifeste cette socialisation ainsi que la confrontation au monde des adultes. L'age adulte (4) s'ouvre aux alentours de 20 ans par l'entrée dans la vie professionnelle. Après 40 ans se pose la question de ce qui a été effectivement acquis jusque-lA , tant d'un point de vue affectif que social (5). Jusque l'age de la retraite, vers 60 ans, peut AStre décrit le second age adulte (6) ant le troisième et le quatrième age (7).
Il s'agit lA , A  l'évidence, d'une représentation très simple de ce cycle de vie d'un individu tant il est fréquent que ce déroulement soit malmené par les contraintes économiques (les jeunes restent de plus en plus longtemps dans le cocon familial), sociales (l'accès A  la vie professionnelle est de plus en plus complexe) ou démographiques (les experts sont loin de tirer les mASmes conclusions sur les conséquences de l'augmentation brutale de l'espérance de vie sur le devenir des ressources au-delA  de l'age de la retraite).
Les cadres de cinquante ans se trouvent confrontés A  une situation qui rassemble et concrétise, parfois de manière très douloureuse, l'ensemble des problèmes que je viens de citer. Ils sont ainsi constamment remis en question, dans leur cadre professionnel, par les générations montantes; de par l'augmentation de l'espérance de vie, leurs propres parents sont souvent A  leur charge, que ce soit d'un point de vue économique ou affec' tif; enfin, leurs enfants, pour des raisons déjA  mentionnées, sont égale' ment A  leur charge, souvent bien longtemps après avoir terminé leur formation ou leurs études. Il en résulte que cette phase du cycle de vie est particulièrement difficile, ce qui correspond A  un fait tout A  fait nouveau. Cette occurrence de problèmes, supportée par une mASme classe d'age, peut avoir des répercussions importantes sur le monde du trail et l'activité professionnelle.
Par analogie, il est possible de décrire certaines phases d'un cycle de vie rythmant le développement d'une entreprise. En voici un exemple :
Une agence de voyage a été fondée A  Paris, il y a cinq ans de cela, par un groupe d'amis. Leur chiffre d'affaires s'est rapidement développé A  la faveur de la définition de produits nouveaux, selon des formules et des destinations elles-mASmes nouvelles. Cette entreprise s'est créée une niche commerciale où elle se trouve pratiquement sans concurrence. Des difficultés se font jour au moment où il est question de s'imter dans une autre grande métropole régionale. Ces difficultés ne sont pas d'ordre financier : les banques suivent, ni d'ordre commercial : le marché est prometteur. Le problème est d'ordre relationnel : cette entreprise doit franchir une nouvelle étape entre l'adolescence et l'age adulte. Pour cela ses membres sont dans l'obligation de passer d'un groupe soudé par des relations de pairs, la bande d'amis qui se sont rencontrés au sortir de l'adolescence et qui ont prolongé cette adolescence dans un projet, A  un groupe adulte - et d'adultes ~ où des parties rapportées doivent pouvoir AStre acceptées et s'insérer. On pourrait également considérer qu'il s'agit ici d'un problème culturel dans le passage entre la convivialité et la connivence des actionnaires et la relation d'autorité et de responsabilité avec des employés.
Ainsi des cycles peuvent AStre décrits, où une phase de changement succède A  une phase de non changement puis, de nouveau, un changement intervient (voir la ure 5). Ainsi, pour certaines entreprises, il n'est rien de plus difficile que de se développer et de s'agrandir. Les modes relationnels qui se sont montrés pertinents A  une échelle peuvent devenir obsolètes, voire néfastes, A  une autre dimension d'activité. Dans la plupart des cas, le consultant est sollicité A  un moment qui peut AStre considéré comme le terme éventuellement imminent d'une période de non changement. 11 est donc appelé A  intervenir au point -A-, lorsque la possibilité d'une crise se manifeste ou lorsque cette crise est imminente.
Dans le contexte économique, commercial et technologique actuel les phases de changement tendent A  AStre de plus en plus fréquentes, alors que les phases de non-changement, ou de statu quo, tendent A  devenir de plus en plus brèves. Cette accélération dans la survenue et la succession de ces phases de changement, qu'on peut appeler suint les cas : reconversion, restructuration, redéploiement, etc., rend encore plus urgente une réflexion sur les processus de changement en général. Ceci nous amène A  l'axiome suint.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2021 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter