IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




enterprise management icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » enterprise management


Creez ou developez votre entreprise en luxembourg

Creez ou developez votre entreprise en luxembourg : Enterprise Management



Creez ou developez votre entreprise en luxembourg
Le plus petit pays de l'Union européenne offre le revenu brut par habitant le plus élevé d'Europe. Mais la croissance du Grand-Duché s'est fortement réduite ces deux dernières années, notamment en raison de la chute sensible de l'activité financière. Celle-ci reste toutefois prédominante ; elle représente 23,4 % du PIB contre 3 % en France. On compte au Luxembourg 200 banques, 93 comnies d'assurance, 70 élissements de gestion de fortune et 15 000 - sociétés domiciliataires -.


Afin d'éviter une trop forte dépendance vis-A -vis du secteur financier, le Luxembourg est particulièrement farable aux investissements étrangers dans les industries de haute technologie (notamment l'environnement et les NTIC), le commerce et la communication. Un centre des médias offre des avantages fiscaux aux entreprises qui produisent des films et des programmes télévisés.
Priorité aux créateurs luxembourgeois
Excepté la constitution de holdings financières, le Luxembourg n'est pas la terre d'élection des créateurs d'entreprises. D'autant qu'il s'agit d'un petit pays qui protège l'emploi de ses habitants. Pour ouvrir un commerce, il faut obtenir une autorisation du ministère des Classes Moyennes et patienter environ quatre mois. Pourtant, des créneaux sont A  occuper dans le domaine du tourisme d'affaires, des produits - bio -, du mobilier et du design.
Une fois installé, l'entrepreneur ne subit pas de fortes ponctions sociales et fiscales. Les charges sociales sont inférieures A  la moyenne européenne (30 %) tandis que le taux de l'impôt sur les sociétés est progressif, de 20 A  26 % selon le montant des bénéfices. Les hauts salaires sont imposés au taux maximal de 42 %. Mais l'impôt sur la fortune s'applique A  tous. Il s'élève A  0,5 % de la valeur totale des actifs d'un individu.

Quelle réglementations des investissements ?
Les investissements directs étrangers (création et acquisition d'entreprises, prises de participation) ne sont soumis A  aucune procédure spécifique.
Afin de pouir exercer une activité commerciale ou artisanale, il faut AStre en possession d'une autorisation d'élissement délivrée par le ministère des Classes Moyennes et du Tourisme. Cette autorisation suppose que le créateur apporte la preuve de sa qualification.
Pour l'imtation d'une activité industrielle, il faut une autorisation de la Division industrie du ministère de l'économie. Par ailleurs, un permis est requis, attestant que l'usine et le processus de production sont conformes aux normes de l'environnement.
Pour les activités bancaires et financières, l'autorisation est délivrée par la Commission de surveillance du secteur financier. Cette autorisation ne concerne pas les banques déjA  imtées dans un pays membre de l'Union européenne.
Pour les activités d'assurance et de réassurance, l'autorisation est délivrée par le ministère des Finances après examen de la demande par le Commissariat aux assurances. Cette autorisation ne concerne pas les comnies d'assurances déjA  imtées dans un pays de l'Union européenne.
Dans ces différentes situations, les délais sont en moyenne de quatre mois.

Quelles formes juridiques de sociétés ?
Si l'on est déjA  éli dans un autre pays, on peut ouvrir un bureau de représentation, une succursale ou une filiale. Pour constituer une filiale ou démarrer ex-nihilo, il convient alors de choisir l'une des structures juridiques du pays.
La SARL et la SA luxembourgeoises ont de nombreux points communs avec la SARL et la SA franA§aises.
Les investisseurs étrangers obtiennent plus facilement des subventions lorsqu'ils créent une SA que lorsqu'ils optent pour une SARL.
Par ailleurs, la cession des actions est plus souple au niveau d'une SA.


Société A€ responsabilité limitée (SARL)

Caractéristiques de la SARL :
» 2 associés minimum (sauf société unipersonnelle) et 40 associés maximum ;
» capital minimum de 12 400 euros entièrement souscrit et libéré ;
» formalités de création relativement lourdes et coûteuses (statuts notariés) ;
» son fonctionnement est souple : un gérant minimum, personne physique, associé ou non ;
» assemblée générale annuelle requise A  partir de 25 associés, te par correspondance possible si moins de 25 associés ;
» présence obligatoire d'un réviseur d'entreprises selon la taille de la société ;
responsabilité des associés limitée au montant des apports.
Société anonyme (SA)


Caractéristiques de la SA :

» 2 actionnaires minimum ;
» capital minimum de 31000 euros, avec obligation d'en libérer le quart au moment de la constitution ;
» formalités de création relativement lourdes et coûteuses (statuts notariés) ;
» son fonctionnement s'articule avec : un conseil d'administration de 3 membres minimum, actionnaires ou non, nommés pour 6 ans maximum (conseil d'administration de 9 membres minimum dont 1/3 sont des représentants du personnel pour les sociétés de plus de 1000 salariés) ;
» une assemblée générale annuelle des actionnaires ;
» présence obligatoire d'un réviseur d'entreprises selon la taille de la société ;
» responsabilité des actionnaires limitée au montant des apports.


Quelles autres sociétés ?

Société en nom collectif (SENC) Caractéristiques de la SENC :



» pas de capital minimum ;

» 2 associés minimum ;
» responsabilité solidaire et indéfinie des associés ;
» associés imposés A  l'impôt sur le revenu ;
» structure adoptée essentiellement par les petites entreprises commerciales et artisanales A  caractère familial.
Société en commandite : Caractéristiques de la SECS :



» pas de capital minimum ;

» 2 associés minimum ;
» responsabilité solidaire et indéfinie des associés commandités ;
» responsabilité limitée au montant des apports des associés commanditaires.
Société en commandite par actions (SCA) Caractéristiques de la SCA :
» fonctionnement semblable A  la SECS ;


» deux distinctions :

. parts des associés commanditaires librement cessibles ; . société soumise A  l'impôt sur les sociétés.


Société coopérative (SC) Caractéristiques de la SC :

» 7 associés minimum ;


» pas de capital minimum ;

» responsabilité des associés solidaire et illimitée ou A  concurrence du montant des apports selon les statuts ;
» utilisée dans les secteurs des assurances, de l'agriculture et de la viticulture.
Société civile
Recommandée pour l'exercice en commun de professions libérales et pour la gestion de propriétés immobilières.




Quelles formalités administratives ?

La création d'une entreprise prend en moyenne trois A  quatre semaines et, au préalable, il faut disposer d'une autorisation d'élissement accordée dans un délai de quatre mois.


La rédaction de l'acte constitutif

Les statuts sont dressés :
» obligatoirement par acte notarié pour la SA et la SARL, sous peine de nullité ;
» au choix des fondateurs, sous forme notariée ou sous seing privé, pour ta société en commandite et la société civile.
La personnalité morale est acquise dès la signature des statuts. Il n'est pas nécessaire d'attendre l'immatriculation de la société. Ceci constitue un avantage, en aison de la plupart des autres états de l'Union européenne où les formalités sont plus longues.
L'enregistrement de l'acte
L'acte constitutif est enregistré dans les 15 jours par le notaire et dans les 3 mois par les parties, A  compter de la signature des statuts.
La publicité
Elle est effectuée au greffe du tribunal d'arrondissement de Luxembourg ou de Diekirch, suivant le lieu d'imtation, dans le mois de la rédaction définitive de l'acte de constitution et de l'inscription au Registre du commerce et des sociétés.
L'IMMATRICULATION
L'inscription au Registre du commerce mentionne la dénomination sociale, l'objet social, le capital social, le siège social, le nom des gérants et des mandataires de (a société, la date de la constitution de la société.
LA PUBLICATION
Les documents de constitution sont intégralement publiés au
Mémorial.
Seuls ceux des sociétés en nom collectif et en commandite simple
sont publiés par extraits.
Les actes ou extraits ne sont opposables aux tiers qu'A  partir du
jour de leur publication au Mémorial.


LES PRINCIPAUX FRAIS DE CONSTITUTION :

Sur la base d'une SARL au capital de 12 400 euros, les frais de constitution sont de 553 euros, répartis de la manière suivante :
» 1 % de droit d'apport perA§u sur le montant du capital soit 124 euros ;
» 60 euros de frais d'immatriculation au Registre du commerce et des sociétés ;


» 247 euros de frais de publication au Mémorial ;

» 123 euros d'honoraires du notaire.
A€ ces frais de constitution peuvent s'ajouter les honoraires d'un acat, dont le recours est facultatif, compris entre 750 et 1 000 euros. Ceux-ci sont négociés avec le client et leur montant varie selon la nature et l'étendue de la prestation.


Quel contexte social ?

Contrat de travail


Contrat de travail A  durée indéterminée

Document écrit remis par l'employeur avec un minimum d'informations sur la nature et les conditions de travail.


Contrat de travail A  durée déterminée

Durée de 2 ans y compris les renouvellements.


Temps de travail

Durée hebdomadaire de travail


La durée légale est de 40 heures par semaine.

Heures supplémentaires
Les entreprises doivent obtenir une autorisation administrative pour faire effectuer des heures supplémentaires par leurs salariés. Celles-ci sont rémunérées au mASme salaire plus une prime de 25 % pour les ouvriers, 50 % pour les employés et 70 % pour le personnel travaillant le dimanche et pendant les vacances.
Durée annuelle des congés 25 jours.


Jours fériés payés 10 jours.

Rémunération
Salaire minimum révisé tous les ans, en fonction du coût de la vie. Depuis janvier 2003:1 368,74 euros pour les travailleurs non qualifiés et 1 642,49 euros par mois pour les travailleurs qualifiés. Accords collectifs par branche d'activité.
De nombreuses entreprises ont introduit un 13e mois de salaire en fonction de l'ancienneté du salarié dans l'entreprise.


Protection sociale

Les prestations et risques assurés sont la maladie-maternité, la vieillesse, l'invalidité, les accidents du travail, les maladies professionnelles, le chômage et les allocations familiales.


Charges sociales

Au total : 30 %.


Charges sociales patronales : 17 % du salaire brut.

Charges sociales salariales : 13 % du salaire brut.


Emploi de salariés étrangers

Les salariés ressortissants d'un pays membre de l'Union européenne n'ont pas besoin d'un permis de travail. Les salariés non-ressortissants d'un pays membre de l'Union européenne doivent, dans un premier temps, obtenir un permis de résidence auprès du ministère de la Justice puis un permis de travail auprès de l'Administration de l'emploi. A€ la demande des employeurs, le permis de travail est accordé sans difficulté pour les cadres d'entreprises, en général pour une durée d'un an, renouvelable un an, puis pour deux ans et cinq ans.

Quelle fiscalité ?


Droit d'apport en numéraire (Gesellschaftsteuer)

1 % sur le montant du capital.
Impôt sur les bénéfices : Impôt sur le Revenu des Collectivités (IRC) (Kôrperschaftsteuer)
» 20 % lorsque le bénéfice ne dépasse pas 10 000 euros ;
» 2000 euros + 26 % du bénéfice dépassant 10 000 euros lorsque le bénéfice imposable est compris entre 10 000 et 15 000 euros ;
» 22 % lorsque le bénéfice dépasse 15 000 euros ;
+ une surtaxe de 4 % du montant de l'impôt au profit du fonds pour l'emploi.
Impôt sur le revenu (IRP)


Taux 0 puis 8 % A  38 % (17 tranches).

Impôt sur la fortune : Taux de 0,5 %.
Taxe sur la Valeur Ajoutée : (Umsatzsteuer) Selon la nature des biens et des services : taux réduit : 3 %, 6 %, 12 % ; taux normal : 15 %.
Impôt Commercial Communal (Gewerbsteuer)


Base assise sur le bénéfice - économique -.

Taux de 0,5 % en moyenne.


Taux de 9,09 % pour la ville de Luxembourg.

Impôts fonciers (Grundsteuer)
Frappent les immeubles batis et non batis. Taux de 3 % maximum.
Le Luxembourg : des placements financiers défiscalisés
Le Grand-Duché n'est pas un paradis fiscal pour ceux qui s'y installent. Mais il est avantageux pour les non-résidents qui y effectuent des placements financiers car ils y sont totalement défiscalisés, en toute discrétion grace au plus formidable secret bancaire du Vieux Continent. Car, contrairement A  la Suisse, où c'est simplement un usage, celui-ci ure dans la Constitution. A€ Luxembourg, les sociétés de gestion les plus respecles de la ète ont pignon sur rue. - Le fisc franA§ais a d'ailleurs plus de tolérance pour les résidents franA§ais qui font des placements au Luxembourg qu'en Suisse ou dans les iles anglo-normandes -, observe Martine Parmentier, conseil en capital développement A  Paris. Le montage le plus recherché est celui effectué par l'intermédiaire d'une SOPARFI, société de participation financière. - Dès lors que celle-ci détient au moins une participation de 10 % du capital de la filiale franA§aise, les plus-values et les dividendes ne sont pas imposés -, commente FranA§ois-Xavier Robichet, acat A  Paris. Mais le résident franA§ais peut-il AStre soupA§onné d'air ulu échappé A  l'impôt franA§ais ? - Depuis la décision du Conseil d'état du 28 juin 2002 dans l'affaire Schneider, le mécanisme anti-évasion mis en place pour les personnes physiques par le biais de l'article 123 bis - pendant de l'article 209 B pour les sociétés - bat sérieusement de l'aile, estime FranA§ois-Xavier Robichet. Il est fort probable que la Cour de Justice des Communautés Européennes condamne très prochainement le fisc franA§ais au nom du principe de la libre circulation des capitaux. -




Quelles incitations A  l'imtation ?

Les principales aides accordées sont fonction de la région d'imtation. Les entreprises bénéficient de subventions dont le montant est lié A  la nature de l'investissement et au nombre d'emplois créés.


Les aides régionales

Elles concernent les régions classées - Objectif 2 - par l'Union européenne et peuvent AStre cumulées avec les aides du gouvernement luxembourgeois. Trois zones sont concernées dans le Sud, l'Est et le Nord. Seuls certains cantons peuvent bénéficier d'une aide régionale : Capellen, Esch-sur-Alzette, Wiltz, Clervaux, Gre-venmacher, Luxembourg.
Le Luxembourg accorde des subventions et des taux d'intérASt bonifiés ainsi que des garanties.
LES INCITATIONS FINANCIÀRES


Les aides aux créateurs et aux PME

Des subventions et des prASts sont obtenus par l'intermédiaire de la Société nationale de crédit A  l'investissement (SNCI), élissement bancaire et d'épargne de droit public.
Les prASts aux créateurs de la SNCI démarrent A  10 ooo euros jusqu'A  250 000 euros sans excéder 40 % du montant de l'investissement éligible. Le taux d'intérASt est celui du marché augmenté de 1,5 %.
La durée du prASt est de 10 ans et de 14 ans A  titre exceptionnel.
Des prASts A  l'innovation sont également accordés A  un taux d'environ 3,5 % pour une durée de 3 A  5 ans.
Les PME peuvent bénéficier de prASts A  moyen et long terme compris entre 125 000 et 2 500 000 euros qui peuvent AStre octroyés avec un taux d'intérASt d'environ 4,75 % pour une durée de 5 A  10 ans.


Les incitations fiscales

La réduction d'impôt en faveur des entreprises nouvelles
La réduction d'impôt est de 25 % pendant huit exercices, s'il s'agit d'une entreprise nouvelle ou d'une entreprise qui introduit des fabrications nouvelles au Luxembourg, A  condition de ne pas compromettre la renilité d'entreprises existantes.
Le crédit d'impôt pour investissement
Les entreprises peuvent déduire un crédit d'impôt pour investissement de 6 % sur la tranche qui ne dépasse pas 148 736 euros et de 2 % au-delA .
Elles peuvent obtenir un crédit d'impôt égal A  12 % du supplément d'investissement en immobilisations corporelles amortissables (autres que les terrains et batiments) effectué au cours de l'exercice.
Le crédit d'impôt pour l'embauche de chômeurs La bonification mensuelle d'impôt par chômeur est de 10 % du montant de la rémunération mensuelle brute déductible comme dépense d'exploitation et est accordée sur 36 mois. L'entreprise doit embaucher un demandeur d'emploi inscrit au chômage depuis au moins trois mois, sous contrat A  durée indéterminée ou pour une durée de deux ans. Par ailleurs, les employeurs sont exonérés de charges sociales lorsque ceux-ci embauchent des demandeurs d'emploi de plus de 50 ans ou de plus de 30 ans sans emploi depuis plus d'un an.
La Société Holding 1929 : Pas d'impôt sur les bénéfices Pour les sociétés d'une bonne taille, la société holding 1929 mérite le détour. La loi du 31 juillet 1929 a prévu pour celle-ci un cadre fiscal privilégié tout en limitant ses domaines d'activité. Domaines d'activité :
» acheter, gérer et céder des participations dans des sociétés de capitaux luxembourgeoises ou étrangères ;
» détenir et gérer un portefeuille patrimonial ;
» acquérir, vendre et exploiter des marques et des brevets par la concession de licences ;
» accorder des prASts et avances aux sociétés dans lesquelles elle détient un pourcentage raisonnable de participation.
Cette société ne peut exercer aucune activité industrielle, commerciale, immobilière ou de services. Forme juridique :
Toute forme juridique de sociétés de capitaux de droit luxembourgeois, la SA étant le plus souvent utilisée. Fiscalité :
» droit d'apport de 1 % sur le capital lors de la constitution et des augmentations de capital ;
» taxe annuelle d'abonnement de 0,20 % sur la valeur effective des actions émises.
Pas d'impôt sur les bénéfices ou sur le produit de la liquidation. Pas de retenue A  la source sur les dividendes et les intérASts. Mais le holding luxembourgeois étant exclu du champ d'application des conventions fiscales, ces revenus supportent dans le pays où ils sont générés les retenues A  la source prévues par chaque état concerné. Le holding ne peut imputer celles-ci sous forme de crédit d'impôt.
L'imposition réduite pour les centres de coordination
Les sociétés de capitaux résidentes au Luxembourg dont l'objet est limité A  la fourniture de services administratifs au profit exclusif de sociétés appartenant au mASme groupe sont imposées selon un régime forfaitaire. Il est nécessaire d'obtenir de l'administration luxembourgeoise un agrément préalable qui est accordé pour une durée indéterminée.
Ces centres ont pour activité la centralisation des travaux comples, le traitement de données informatiques, les études de marché, la publicité mais ne peuvent effectuer des opérations financières, A  l'exception de la compensation de factures en devises multiples. Le bénéfice imposable est égal a 5 % des dépenses, avec un minimum de 37184,02 euros si les dépenses n'excèdent pas 743 680,57 euros.
Les activités autorisées sont moins larges que celles ouvertes aux centres de coordination belges, mais aucune création d'emplois n'est exigée.


L'imposition réduite pour les - captives de réassurance - Les sociétés dites captives de réassurance, dont l'objet est limité A  la réassurance des risques encourus par les sociétés appartenant A  un mASme groupe de sociétés, peuvent constituer des provisions pour - fluctuation de sinistralité - en plus des provisions habituelles dans ce secteur d'activité.
Ces provisions sont admises en déduction du bénéfice imposable, de manière particulièrement farable, de telle sorte que l'impôt sur les sociétés est très faible.


Qu'est-ce qu'une SOPARFI ?

Caractéristiques :
La Société de participation financière n'est soumise A  aucune limitation concernant son champ d'activité qui peut AStre de nature commerciale ou financière.
Cette société est imposable A  l'impôt sur les sociétés de droit commun.
Elle bénéficie de l'application des conventions internationales de non double imposition et de la directive mère-fille.
Elle permet l'exonération des dividendes entre sociétés mère et filles, mais également l'exonération des plus-values de cession de participations.


Forme juridique :

Toute forme juridique de sociétés de capitaux de droit luxembourgeois, la SA étant le plus souvent utilisée.


Fiscalité :

» droit d'apport de 1 % sur le montant du capital A  la constitution ;
» exonération des dividendes et des plus-values sous réserve de remplir certaines conditions.
Pour les dividendes les conditions sont :
» une participation représentant au moins 10 % du capital de la filiale ou, A  défaut, représentant un coût d'acquisition d'au moins 1 239 467,62 euros ;
» une détention des titres de manière continue pendant une période de 12 mois ;
» la filiale doit AStre imposée A  l'impôt sur les sociétés au taux plein dans le pays où elle est imtée.
Pour les plus-values, les conditions sont :
» une participation cédée devant représenter au moins 25 % du capital de la filiale ou une contre-valeur d'au moins 6 197 338,12 euros ;
» une détention des titres de manière continue pendant une période de 12 mois au moins précédant le début de l'exercice au cours duquel la cession intervient ;
» la filiale doit AStre imposée A  l'impôt sur les sociétés au taux plein dans le pays où elle est imtée.
Retenue A  la source sur les dividendes versés par la SOPARFI :
Exonération de la retenue A  la source (25 %) lorsque les dividendes sont alloués A  une société-mère résidente imposable dans un état membre de l'Union européenne ayant détenu une participation directe d'au moins 25 % durant une période ininterrompue de 2 ans au moins au moment de la distribution.


TéMOIGNAGE

- POURQUOI N'AI-JE PAS RéALISé CE RAŠVE PLUS TA”T ? - PIERRE-ANTOINE LAURENT, DIRECTEUR GéNéRAL DE MUSEAL,


A€ LUXEMBOURG

Ancien cadre supérieur dans des groupes multinationaux, Pierre-Antoine Laurent a changé de métier pour changer de vie. Il a ouvert A  Luxembourg une galerie qui reproduit des œuvres d'art parmi les plus prestigieuses du monde.
Qui n'a pas souhaité, la veille des fAStes de NoA«l, offrir un objet qui ait une histoire, A  l'épreuve des modes et du temps ?A€ Luxembourg, il est désormais possible d'échapper au diktat de l'achat du gadget grace A  Museal, une galerie d'art qui a ouvert ses portes au cœur de la vieille ville.
Pierre-Antoine Laurent en est l'heureux propriétaire. Mais l'aventure a été semée d'embûches. Tout d'abord, ce FranA§ais de 40 ans a perdu son conforle statut de cadre supérieur dans un groupe multinational. Plus de gros salaire, de yages dans le monde entier et de collaborateurs déués.
- Mes activités étaient gratifiantes et j'étais un manager heureux. Mais j'ai toujours eu la passion du beau et le désir d'éluer dans un environnement artistique. Avec Museal, je suis aujourd'hui un homme comblé. Pourquoi n'ai-je pas réalisé ce rASve plus tôt ?-
Aide A  la création d'entreprise de 10 000 euros
Pierre-Antoine Laurent découvre, au détour d'une ruelle, l'emplacement idéal pour élir sa galerie. - J'ai eu beaucoup de chance, sou-ligne-t-il, mais seulement 20 % des ventes se font avec les particuliers.
Celle galerie est avant tout un show-room car nos principaux clients sont la ville de Luxembourg, les administrations, les ministères et, bien entendu, les entreprises privées. Ce n'est pas simple car celles-ci ont toujours une réticence A  offrir un cadeau qui ne ressemble pas A  une bouteille de vin !-


Air pignon sur rue A  Luxembourg reste un privilège.

- Il m'a fallu obtenir une attestation de capacité A  gérer une activité commerciale. Compte tenu de mes anciennes fonctions, je n'ai pas eu de difficultés A  obtenir une équivalence, précise l'ex-cadre sup.
Cette mesure quia, certes, un caractère protectionniste permet de limiter le nombre de dépôts de bilan. -
Museal a été constitué sous forme de SA et Pierre-Antoine Laurent a investi 152 44s d'euros, puis a sollicité une subvention A  la création d'entreprises de 10 000 euros auprès du ministère des Classes moyennes. - Il ne faut pas s'impatienter. Alors que j'avais monté le dossier en 1998, j'ai reA§u un accord farable en 2002 et la subvention ne m'a toujours pas été versée -, raconte-t-il. Depuis, Museal a grandi : un chiffre d'affaires de 300 000 euros et quatre salariés.


Peu de dispositifs en faveur de l'emploi

- Il n'y a pas vérilement de dispositifs en faveur de la création d'emplois. Pour l'un de mes vendeurs, embauché dans le cadre d'un contrat d'apprentissage, j'ai bénéficié d'une aide de l'état qui me rembourse la moitié de son salaire trois A  quatre mois après son versement -, soupire-t-il.
Dans cette ville réputée conservatrice, la galerie a acquis une bonne notoriété. Et pour cause : elle édite les objets du patrimoine du Luxembourg : sculptures, bijoux, foulards Son activité se développe lentement mais sûrement. -A€ la Luxembourgeoise -, précise son fondateur.
Avec deux corners, l'un A  l'hôtel Royal et l'autre chez le décorateur d'intérieur - Au plaisir des arts -, Museal s'adresse A  une clientèle qui recherche des cadeaux qui racontent une histoire sans air besoin d'entrer dans un musée.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2021 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter