IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




les organisations conÇues comme systÈmes icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » ORGANISMES DE GESTION » Les organisations conÇues comme systÈmes

Une avancée récente : la théorie du chaos appliquée aux organisations

Une avancée récente : la théorie du chaos appliquée aux organisations : les organisations conÇues comme systÈmes


Une avancée récente que l'on peut rattacher A  la théorie des systèmes est l'application de la théorie du chaos aux organisations par Thiétart et Forgues'0, suivant une série d'applications en sciences physiques et naturelles, et, A  un moindre degré en économie. La base s'en trouve dans l'étude des systèmes dynamiques non linéaires, qui sont des systèmes où les relations entre les variables reliées dans le temps sont non linéaires. Trois types d'équilibres sont possibles : silité, insilité explosive conduisant A  l'effondrement et, en présence d'influences contradictoires de rétroactions positives et négatives, des comportements complexes. Dans ce troisième cas de ure des situations particulièrement intéressantes sont possibles. Elles comprennent les cas suivants : d'abord est possible un équilibre sle, ou point attracteur, qui est indépendant du temps. Ensuite, une forme de silité périodique, dite attracteur périodique, est celle où le système reent périodiquement A  son état précédent. Enfin, le comportement du système peut AStre plus complexe : d'une part il peut devenir totalement errarique et générer un bruit déterministe. D'autre part, il peut s'inclure dans une ure de forme étrange, baptisée attracteur étrange. C'est dans cette situation qu'il existe une dépendance extrASmement sensible aux conditions initiales. Un changement initial très très faible peut avoir un impact de grande importance et inattendu. C'est ce comportement qui est dit chaotique.


Le passage de l'état sle A  l'état chaotique dépend de la combinaison dynamique et de la force relative des différents éléments. Il ne se produit pas systématiquement mais seulement quand un nombre croissant de variables A  fréquences différentes sont couplées entre elles. Bien que régie par des règles déterministes, la multiplicité d'interactions des relations entre éléments connaissables A  fréquences variables transforme le système en un complexe dont le comporrement est imprésible et impossible A  anticiper. Du déterminisme naissent l'imprésibilité et le hasard.
De ce fait, l'impact d'un changement minimal dans l'état d'un système chaotique est imprésible, sauf dans l'immédiat, et peut résulter dans des évolutions dramatiquement différentes avec des différences considérables dues A  une insilité exponentielle. Par ailleurs, dans le cas des systèmes qui dissipent leur énergie l'évolution chaotique peut s'organiser autour de structures baptisées attracteurs étranges qui se retrouvent A  différentes échelles, formant un ordre A  partir du chaos. Enfin, un système chaotique est irréversible et a très peu de chances de revenir A  son état initial, en raison de l'improbabilité de retrouver les conditions complexes de son évolution A  nouveau.
Les auteurs appliquent ensuite ce modèle aux organisations. Ce cadre peut expliquer certains comportements complexes des organisations et facilement s'attacher notamment aux analyses de la théorie de la décision complexe, vue par March étal. que nous découvrirons au chapitre 7 et A  l'- enactment - de l'enronnement proposé par Weick que nous examinerons au chapitre 12. Notons simplement pour le moment que l'on peut alors considérer, dans cette sion, les conurations de Mintzberg comme des formes d'attracteurs étranges.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2023 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter