IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




centre d analyse stratégique - projet politique européen icon

ECONOMIE

L’économie, ou l’activité économique (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer », créé à partir de οἶκος / oîkos : « maison », dans le sens de patrimoine et νόμος / nómos : « loi, coutume ») est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. L'économie au sens moderne du terme commence à s'imposer à partir des mercantilistes et développe à partir d'Adam Smith un important corpus analytique qui est généralement scindé en deux grandes branches : la microéconomie ou étude des comportements individuels et la macroéconomie qui émerge dans l'entre-deux-guerres. De nos jours l'économie applique ce corpus à l'analyse et à la gestion de nombreuses organisations humaines (puissance publique, entreprises privées, coopératives etc.) et de certains domaines : international, finance, développement des pays, environnement, marché du travail, culture, agriculture, etc.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » ECONOMIE » ECONOMIE EUROPENEANA » Centre d analyse stratégique - projet politique européen


Comment réussir l'insertion dans l'économie mondialisée ?

Envoyer cet article à vos amis dans votre liste de Yahoo Messenger



L'Europe est une puissance économique de premier dans l'économie mondialisée. Mais la cohésion des sociétés européennes est ébranlée par le choc que représente le passage A  une économie post-industrielle de services, dans laquelle la clé de la compétitivité réside dans l'innovation. Ce choc remet en cause les positions de chacun dans la société, fragilise les salariés les moins qualifiés ' notamment dans les secteurs industriels traditionnels, mais aussi désormais dans les services ' et exige des actifs qu'ils déploient des efforts accrus pour rester compétitifs dans la noulle conuration producti, ac des cycles technologiques de plus en plus courts.


La montée en puissance économique des pays émergents a d'ores et déjA  provoqué d'amples restructurations au sein de l'Union (sidérurgie, électronique grand public, textiles? etc.) et a fait naitre dans les opinions publiques la crainte que la stratégie offensi d'ourture commerciale privilégiée par l'Union n'ait un coût social lourd. La fin programmée de l'accord multi-fibres en 2005 a ainsi suscité des demandes de moratoire dans le processus d'ourture commerciale de l'Union, voire mASme de retour A  des droits de douane plus élevés pour atténuer les effets de la concurrence des pays A  bas salaires.
Pour l'heure, ces demandes n'ont pas modifié la stratégie commerciale de l'Union qui consiste A  miser sur le déloppement des industries A  faible valeur ajoutée dans les pays émergents afin de solvabiliser la capacité de consommation locale, de stimuler A  terme les exportations européennes et d'engranger, dans l'immédiat, des gains de pouvoir d'achat pour les consommateurs et les entreprises de l'Union européenne. Le pari est ainsi fait que la réorganisation du commerce mondial, et la noulle division internationale du travail qui l'accomne, généreront des gains collectifs en termes de croissance économique supérieurs aux coûts d'adaptation qui en découlent.
Cette vision stratégique, et les conséquences qu'elle entraine en terme de redistribution sectorielle et territoriale des activités A  l'échelle des états membres, et plus largement de l'ensemble de la zone européenne, n'ont pas été vérilement assumées comme telles auprès des opinions publiques : d'où les critiques et incompréhensions qu'elles suscitent, notamment auprès des populations et des territoires plus particulièrement exposés A  la concurrence des pays A  bas salaires et confrontés aux phénomènes de délocalisation qui peunt en découler.
Sur le économique, il ne fait aucun doute que le protectionnisme aggrarait les difficultés au lieu de les résoudre. Mais il pourrait représenter une tentation politique de plus en plus forte si des réponses convaincantes ne sont pas apportées au sentiment d'insécurité économique et sociale qui se diffuse dans les sociétés européennes.
MASme si les délocalisations demeurent statistiquement limitées en termes d'emploi comme d'instissements directs A  l'étranger, leur impact politique et psychologique est extrASmement fort et conduit l'opinion publique A  délopper une perception négati de l'ourture commerciale internationale.
Jusqu'ici, l'Union a tardé A  définir une stratégie économique et sociale globale pour l'accomnement des conséquences de l'ourture A  l'échange. La récente création du Fonds européen d'ajustement A  la mondialisation et l'accent mis par la présidence allemande sur l'objectif d'une mondialisation équile sont les premiers signes d'une prise de conscience biennue.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2022 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des economie europeneana

La politique douanière : entre multilatéralisme et régionalisme
L intégration par les marchés : du marché commun au marché unique
Les politiques d accompagnement du marché unique
Du système monétaire européen (sme) à l euro
L union économique et monétaire (uem)
La cohésion économique et sociale
Trois dÉcennies de marchÉ commun
MarchÉ intÉrieur et « nouvelle approche »
Monnaie unique et rupture politique des annÉes 1990
L analyse traditionnelle de lavantage comparatif
A thÉorie traditionnelle appliquÉe À l union douaniÈre
Critique et dÉpassement de la thÉorie traditionnelle de l union douaniÈre
Les fondements de la politique de concurrence et de la politique industrielle
Le contenu de la politique de concurrence
Le contenu de la politique industrielle et de la politique de recherche
Contexte et contenu de l europe financiÈre : trois libertÉs
Les implications sur les structures et la rÉgula tion du systÈme financier
La promotion de la mobilitÉ du travail
Une harmonisation limitÉe des rÉglementations
La redistribution rÉparatrice : les fonds structurels
L absence de vÉritable politique macroÉconomique de lutte contre le chÔmage
La timide crÉation d un espace de concertation europÉen
L affichage politique d objectifs communs en matiÈre d emploi
La pac originelle : une politique fondÉe sur des prix ÉlevÉs
Crise et rÉvisions de la pac : le retour du marchÉ
La politique commerciale
Politique de coopÉration et convention de lomÉ
L union europÉenne et les peco
Le sme : une zone de paritÉs fixes plus l ecu
Le bilan : stabilitÉ, dynamisme de l ecu, convergence et asymÉtrie
Les prÉalables de l union monÉtaire
Institutions monÉtaires, politique monÉtaire et politique de change
Les politiques Économiques dans le cadre de la monnaie unique
Construction européenne et redéfinition de l intervention publique
Comment préserver le modèle social européen?
Le modèle de développement européen a-t-il un avenir dans la mondialisation?
Le modèle social européen comme mécanisme de partage collectif des risques
Centre d analyse stratégique - projet politique européen
L europe, quel modèle économique et social ?
Les grandes crises internationales