IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




management général icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » management général


Les dimensions du management

Envoyer cet article à vos amis dans votre liste de Yahoo Messenger




Les dimensions du management
LES ENTREPRISES PRIVéES - comme les institutions du serce public - sont des organes de la société. Elles n'existent pas pour elles-mASmes, mais pour satisfaire A  un objectif social spécifique, un besoin spécifique de la société, de la communauté ou des indidus. Elles ne sont pas des fins en soi, mais des moyens. A€ leur sujet, la bonne question A  se poser n'est pas : - Que sont-elles ? - Mais : - A€ quoi sont-elles supposées serr ? -


Le management, pour sa part, est l'organe de l'institution. La question: -Qu'est-ce que le management?- ent donc, elle aussi, en second. Il conent d'abord de le définir par les taches qu'il doit remplir.
On compte trois de ces taches, aussi importantes les unes que les autres mais fondamentalement différentes - taches que le management doit remplir pour que l'institution, dans son domaine, puisse fonctionner correctement et produire ce qu'on en attend :
» définir l'objectif spécifique et la mission de l'institution, qu'il s'agisse d'une entreprise, d'un hôpital ou d'une université ;
» assurer la productité du travail et des personnes employées;
» gérer de faA§on responsable son influence sur la société.


La mission

Toute institution possède un objectif et une mission spécifiques. Pour l'entreprise, c'est la performance économique.
S'agissant de cette tache primordiale, la performance économique, l'entreprise privée diffère des autres institutions; mais en ce qui concerne les autres taches, elles sont semblables. L'entreprise, toute' fois, est la seule A  posséder la performance économique comme mission spécifique; telle est, par définition, sa raison d'AStre. Pour toutes les autres institutions - l'hôpital, l'église, l'université, l'armée - les consi-dérations économiques sont une contrainte; pour l'entreprise privée, la performance économique constitue son objectif rationnel.
En toute circonstance, dans ses décisions et son action, le manage-ment de l'entreprise doit se préoccuper d'abord de la performance économique. Il ne peut justifier son existence et son autorité que par ses résultats. La direction de l'entreprise a échoué si elle n'a pas produit de résultats économiques. Elle a échoué si elle n'a pas produit les biens et serces désirés par le consommateur au prix que celui-ci est disposé A  payer. Elle a échoué si elle n'a pas amélioré, ou au minimum conservé, la capacité de production de richesses des ressources économiques qu'on lui a confiées. Quelles que soient la structure économique ou politique de la société, ou son idéologie, elle est responsable de sa profiilité.

Performance des personnes
La deuxième tache du management consiste A  rendre productif le travail et les travailleurs. L'entreprise privée (ou toute autte institution) n'a qu'une seule vérile ressource : les hommes et les femmes. Elle a téussi lorsqu'elle a rendu productives ses ressources humaines. Elle atteint ses objectifs grace A  leur travail. Rendre le travail productif est par conséquent sa fonction essentielle. Mais en mASme temps, ces institutions sont de plus en plus, dans la société actuelle, l'instrument par lequel les personnes humaines s'assurent indiduellement leurs moyens d'existence, se fraient un chemin vers leur statut social, vers la communauté, et rencontrent satisfaction et épanouissement. Par conséquent, il est de plus en plus important de rendre les indidus productifs, c'est A  cela qu'on mesure la performance d'une institution. Et c'est lA , de plus en plus, une tache du management.
Organiser le travail selon sa logique propre n'est qu'une première étape. La seconde, bien plus difficile, consiste A  adapter le travail A  l'AStre humain ' selon une logique toute différente de celle du travail. Pour assurer la performance des personnes, il faut prendre en considération l'AStre humain en tant qu'organisme doté de propriétés physiologiques et psychologiques particulières, de capacités et de limitations, et d'un mode d'action distinctif.

Responsabilités sociales
La troisième tache du management consiste A  gérer les responsabilités et l'impact de l'entreprise sur la société. Aucune de nos institutions n'existe pour soi et n'est une fin en soi ; elles sont toutes un organe de la société, et n'existent qu'en fonction d'elle. L'entreprise privée ne fait pas exception A  cette règle. La libre entreprise ne saurait se justifier seulement en faisant de bonnes affaires; elle ne se justifie qu'en étant utile A  la société.
La fonction de l'entreprise, c'est de fournir des biens et des serces A  ses clients, et non des emplois A  ses ouvriers et A  ses cadres, ou mASme des didendes A  ses actionnaires. L'hôpital n'existe pas pour le bien des médecins et des infirmières, mais pour celui des malades, dont l'unique désir est d'en sortir guéri et de n'y jamais revenir. Psychologiquement, géogtaphiquement, culturellement, socialement, les institutions doivent se considérer comme un élément de la communauté.
En faisant son boulot, A  savoir produire des biens et serces économiques, l'entreprise privée a forcément un impact sur les gens, la communauté et la société. 11 lui faut avoir autorité sur des personnes, ses employés, dont les buts et les préoccupations ne sont pas définis par elle, dans son cadre. Elle a forcément un impact sur la communauté par sa présence et comme source d'emplois et redevances (comme producteur de déchets et de pollution aussi). Et de plus en plus, dans notre société pluraliste d'organisations, elle doit ajouter A  ses préoccupations quantitatives ' la production de biens et serces - des préoccupations qualitatives, concernant la qualité de la e, l'enronnement physique, humain et social de l'homme moderne et de la communauté d'aujourd'hui.






Privacy - Conditions d'utilisation
Copyright © 2011- 2020 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter