IPeut - écrits et documents
Management Marketing Economie Droit
s s
Accueil # Contacter IPEUT


maîtriser les processus de la discussion icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » COMPéTENCES EN NéGOCIATION » Maîtriser les processus de la discussion

Les dix principes de la discussion constructive

Envoyer cet article à vos amis dans votre liste de Yahoo Messenger


Peut-on discuter de faA§on constructive ? Peut-on se tenir A  l'écart des instances perverses et agressives qui fondent les scénarios de la polémique et du passage en force, d'une part, et le stratagème et la disqualification, d'autre part? Oui, si l'on souscrit en quelque sorte A  l'éloge de toute différence, ire de toute divergence ; oui, si l'on accepte de s'intéresser aux autres et de se situer par rapport A  eux, mASme et surtout s'ils n'ont pas les mASmes idées que nous. Discuter constructivement, c'est s'engager en tolérant l'engagement des autres, c'est prendre le risque de l'espoir de réduire l'écart, en bref de - tomber d'accord sur un désaccord -.
La discussion constructive est loin d'AStre naturelle. Elle est, selon nous, un fait de maturité. Elle n'est pas une affaire d'humeur, d'impulsivité, de calcul, de domination. Entendons-nous : elle ne laisse pas pour compte l'émotion et l'implication ; la combativité a sa place dans la discussion constructive. Cependant, elle obéit A  certaines dispositions d'esprit dont nt découler certaines règles de conduite. Comme pour un sport, la partie a des chances d'AStre de qualité si les acteurs exploitent au maximum autant leur talent individuel que les ressources offertes par les lois de leur jeu.


Une charte de la discussion constructive


Nous ans éli une charte de la discussion constructive. Le respect de l'essentiel de ces dix points garantit A  notre sens le bon équilibre réciproque du nécessaire rapport altruisme-égoïsme que suppose l'interaction constructive.

- Préserver un dosage équile de la répartition du temps de parole entre les protagonistes
Sans tomber dans la mascarade télévisuelle du décompte des temps A  la seconde près comme dans les face A  face politiques, il est bon de faire en sorte que chacun puisse prendre conscience du temps qu'il occupe et du temps qu'il octroie A  l'autre. La possibilité de s'exprimer et d'y consacrer le temps nécessaire éloigne les risques de frustration (attention A  l'omniprésence des - passeurs en force - mangeurs de temps et toujours enclins A  regretter - qu'on ne les laisse pas terminer -).

- Orienter son esprit dans le sens de - prendre en compte l'autre -
Cette attitude vise A  s'interroger sur la qualité de sa propre écoute, sur son aptitude A  l'empathie (porter une attention positive A  l'autre, se mettre dans sa logique pour mieux le comprendre tout en restant soi-mASme). Poser des questions, amener l'interlocuteur A  approfondir, A  illustrer, A  rendre compte de ses sources, des présupposés de son raisonnement, - d'où il lient telle chose ? -, inviter A  la clarté et A  la précision, faire partager sa lonté d'y ir clair sont des indices stimulants pour une relation constructive.


- Chercher A  expliquer pour démontrer

Comprendre que l'influence vient de la qualité de l'explication, du témoignage, de la consistance, de la crédibilité dégage l'esprit de toute pratique belliqueuse. Rechercher la rigueur dans le raisonnement, exploiter les ressources de l'argumentation, prendre conscience des valeurs et des représentations mentales qui orientent nos opinions constituent la discipline capitale des pratiquants de la discussion constructive.

- Faire preuve d'une conception participative de la confrontation
Ce qui compte ce n'est pas - en soi - ce que l'on dit ou ce que dit l'autre. En rester A  ce stade est insuffisant. Ce qui compte, c'est faire apparaitre l'écart et les points communs, les formuler, capitaliser ce qui est acquis et ce que l'on partage pour mieux identifier la divergence.
Une discussion n'est pas qu'un affrontement (guerre statique de tranchées) entre des points de vue si les protagonistes prennent l'initiative de dégager A  quoi tient ce qui les sépare. La discussion peut éluer et rebondir quand on admet que la - deuxième mi-temps - revient en quelque sorte A  - travailler - sur la divergence.

- S'engager A  douter, ire accepter le changement d'opinion
Il n'y a pas plus désagréable et stérile qu'une discussion au cours de laquelle se dégagent les indices d'un lontarisme - jusqu'au-boutiste -. Au minimum, accepter de discuter, c'est s'engager A  accepter de douter sur quelque chose que l'on croyait - dur comme fer -. La discussion devrait AStre une épreuve pour notre résistance au changement. Sans obligatoirement se remettre en cause, nous dens accepter le doute. Ce qui est constructif nous parait, par définition, élutif. La discussion constructive exige une certaine plasticité des opinions et une transparence plus grande des systèmes de valeur.

- La discussion constructive nécessite une régulation effective des échanges
Le libre jeu des échanges A  deux ou A  plusieurs nécessite une activité de régulation. On entend par lA  toute intervention visant A  clarifier ce qui est dit, A  formuler ce que l'on comprend, A  orienter, A  capitaliser ce qui est acquis, A  mettre en commun. La régulation, c'est notre dette au langage, notre reconnaissance aux mots, c'est la lonté manifestée de s'ajuster.

- Discuter, c'est prendre et donner du plaisir
L'idée, l'opinion existent dans la confrontation. Disons que la discussion est aux idées ce que l'air est A  l'homme. Frotter ses idées A  celles des autres, c'est croire en l'enrichissement mutuel, c'est déprivatiser la pensée. La discussion constructive postule la bonification par l'échange, l'amendement des opinions par la conversation A  batons rompus.


- La discussion constructive, c'est l'épreuve du miroir

Faire vivre ses idées en les formulant, ir comment elles sont reA§ues par les autres c'est accepter et souhaiter l'épreuve du miroir. C'est A  ce prix que l'on peut mieux identifier par le jeu du reflet et de la distanciation les éventuels effets d'exagération, les raisonnements insles, les contradictions, les faiblesses des a priori On peut apprécier de discuter avec certaines personnes car nous sans qu'elles nous font progresser en se prAStant plus que d'autres A  cette fonction salutaire du miroir.

- Discuter, c'est rencontrer une personne
La conception constructive de la discussion crée les conditions du dialogue avec autrui. Il nous faut ir cet autrui globalement; pour comprendre ce qu'il dit ou ce qu'il veut, il faut le ir A  travers ce qu'il est et son histoire personnelle.
Quand on a compris que c'est avant tout la personne qu'il faut respecter, on est plus A  l'aise pour confronter les divergences.
AŠtre constructif, c'est aussi produire des signes de reconnaissance et d'estime mASme dans un contexte de désaccord. Ce n'est pas parce que l'on sait que l'on peut se haïr que l'on doitjouer A  se haïr quand l'écart entre les opinions se creuse.


- Construire, c'est produire quelque chose

La discussion constructive devrait au moins produire un accord sur un désaccord car c'est déjA  un progrès et un espoir que de tomber d'accord sur un désaccord ! Au mieux, bien sûr, la discussion constructive réduit les écarts, ire renforce les convergences. Dans la plupart des cas, conclure sur une réduction comprise et expliquée de la divergence devrait marquer bon nombre de discussions. De plus, l'esprit constructif est guidé par la nouveauté. Apprendre quelque chose, s'ajouter quelque chose, ilA  la marque authentique de l'esprit constructif.

Un outil pour progresser

La ie de passage est étroite entre agressivité et perversité quand il s'agit d'élir un terrain d'échange A  dominante constnictive. la recherche d'un climat coopératifexige une bonne maitrise de la grille des interactions.
Cet outil aidera au repérage rapide des indices d'une dérive vers, d'une part, la polémique et le passage en force, d'autre part, le stratagème et la disqualification. Remettre le cap sur les priorités de l'interaction constructive économise du temps et des conflits et confirme une bonne maturité en matière de communication : sair comprends, ce qui est en train de se produire et pouir modifier le cours des choses.



Copyright © 2011- 2017 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des compétences en négociation

Quelle idée nous faisons-nous de la négociation?
Se préparer à négocier
Maitriser les processus de la discussion
Une méthode et une stratégie pour conduire une négociation
Développer une culture stratégique pour la négociation
Applications pratiques