IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




enterprise management icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » enterprise management


Prendre son temps

Prendre son temps : Enterprise Management



La responsable d'une PME d'infographie, Mme Z*, prend un rendez-vous, dans une relative urgence, avec un consultant. Elle lui soumet le problème suivant :


- On me conseille de suivre des stages de formation A  la gestion du temps, mais je n'ai pas le temps de m'y rendre (!). Un travail en tASte A  tASte me parait plus souple A  mettre en place. Je suis débordée depuis que j'ai fondé cette entreprise, qui marche bien, je n'ai plus un moment A  moi. J'ai un associé, qui est également mon oncle, il fait tout ce qu'il peut pour m'aider. -
Cet énoncé en dit A  la fois beaucoup et très peu. Ce qui est intéressant, face A  toute demande, est de tenter de comprendre pourquoi une personne prend la peine d'effectuer une démarche A  un moment précis plutôt qu'A  un autre. Cette femme semble AStre habituée A  l'urgence qu'elle crée et maintient en grande partie elle-mASme, elle fait beaucoup de choses et n'a probablement pas l'habitude de déléguer aux autres ce qu'elle pense AStre seule capable de faire. Toute demande qui se manifeste dans la précipitation peut se retirer aussi rapidement qu'elle surent.
Le tout premier entretien est donc très important et le consultant doit donc porter ses préoccupations sur deux points. Le premier concerne le contexte de la demande. Il est probable qu'un événement récent, soit d'ordre professionnel ou extra professionnel, explique l'émergence de cette demande. Tout fonctionnait bien jusque-lA , avant qu'un grain de sable - plus ou moins gros - ne enne bloquer la machine. Le second problème concerne le maintien de cette demande. Comme souvent dans ces cas, la cliente risque de sauter en marche assez rapidement. De nombreux prétextes peuvent AStre invoqués pour motiver, de nouveau, un problème d'emploi du temps. Ceci peut AStre fait de la faA§on suivante :
CONSULTANT : Qu'est-ce qui fait que vous effectuiez, en ce moment, une démarche auprès quelqu'un comme moi ?
MME Z* : Eh! bien, c'est ce que je vous ai dit, un problème de gestion du temps
CONSULTANT : Non, ma question serait plutôt de savoir ce qui, récemment, dans votre e, vous a suffisamment bouleversée pour penser que votre rythme de e devenait dangereux pour vous-mASme ou pour quelqu'un d'autre ?
MME Z* : C'est vrai que ces derniers mois j'ai été très marquée par le second échec de mon fils au bac et
Consultant -. Et
MME Z* . Et par le fait que mon oncle m'a annoncé qu'il partait A  la retraite
CONSULTANT : Combien de temps me donnez-vous pour vous accomner dans cette démarche ?
MME Z* : Je ne sais pas exactement je n'y ai pas beaucoup réfléchi peut-AStre deux ou trois mois
La réponse A  la première question concerne des événements qui la touchent A  la fois en tant que mère et en tant que dirigeant d'entreprise. Par rapport A  son fils, elle est obligée de se confronter A  un échec dans son éducation, ceci remet en question ses choix de e et sa disponibilité envers lui. Par rapport A  son oncle, elle peut avoir peur de devoir, avec son départ, effectivement partager ses responsabilités avec une autre personne. Celle-ci risque d'AStre plus présente que son oncle, elle sera dans l'obligation de déléguer. Le premier point concerne sa e personnelle, le second est au cœur du problème relationnel de Mme Z*. Le consultant se trouve devant un mélange de contextes, l'un est personnel et l'autre professionnel. Cette confusion risque de mettre en échec cette demande d'aide dans la mesure où Mme Z*, restant maitresse de cette confusion, se réfère sans cesse A  l'un de ces contextes alors que l'intervenant pense AStre dans l'autre. Comme j'ai déjA  eu l'occasion de l'expliquer : qui est maitre du contexte est maitre du processus !
Mme Z*, fidèle A  son mode de gestion du temps et peu encline A  recevoir de l'aide, n'accorde que très peu de temps au consultant pour l'accomner dans cette situation qui est loin d'AStre anodine. Elle reste capable de rester dans une logique de fuite en avant en assumant encore plus de responsabilités dans son travail. Il ne faut pas exclure le fait qu'elle se désintéresse totalement de son fils en considérant qu'elle ne peut rien faire pour lui. Mme Z* quitterait alors rapidement le processus que, par sa démarche, elle met pourtant en route.
Face A  la complexité de cette situation et au risque d'abandon rapide, le consultant peut prendre plusieurs prises de position :
» Fixer d'emblée une durée plus importante pour cette intervention. Si Mme Z* ne l'accepte pas, il parait difficile de s'y engager. A l'édence, il s'agirait d'un engagement moral, mais il permettrait de dramatiser plutôt que de banaliser.
» Séparer les deux contextes. 11 parait utile que Mme Z* ensage une aide psychothérapeutique car les implications familiales sont trop importantes ici pour AStre sérieusement prises en compte par le consultant. LA  également, il parait difficile de mettre en place un coaching sans que parallèlement une prise en charge personnelle ne soit ensagée par la responsable de cette PME.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2022 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter