IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




enterprise management icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » enterprise management


De l'atlantique aux carpates : le grand saut de l'élargissement

De l'atlantique aux carpates : le grand saut de l'élargissement : Enterprise Management



L'Europe est enceinte jusqu'au cou. Ac ou sans forceps, la naissance est fixée au 1" mai 2004. Moins de 15 ans après la chute du mur de Berlin, huit anciens pays communistes ainsi que Chypre et Malte, rejoindront les Quinze. L'Union européenne comptera alors 455 millions d'habitants, contre 380 aujourd'hui. La Roumaine et la Bulgarie devraient suivre en 2007. La candidature de la Turquie, très énergiquement appuyée par les états-Unis, sera A  nouau examinée en décembre 2004. L'Europe élargie confirmera alors sa position de plus grand marché du monde.


La croissance sera-t-elle dopée par 75 millions de nouaux consommateurs ?
Cette étape est avant tout une révolution géopolitique car, sur le économique, les Dix ne pèsent pas bien lourd : leur pouvoir d'achat est de 400 milliards d'euros contre 9 000 milliards d'euros pour l'Europe des Quinze. Concrètement, la richesse cumulée des dix nouaux ne représente que 5 % du PIB des Quinze, soit l'équivalent du PIB des Pays-Bas. Mais le pari est qu'ils apporteront A  l'UE A  la fois de nouaux débouchés - 75 millions de consommateurs aspirant A  un mode de vie occidental ' et une main-d'œuvre bon marché et qualifiée.
Selon la Commission européenne, la progression des exportations des Quinze en direction de ces pays devrait procurer un supplément de croissance autour de 0,5 % par an entre 2004 et 2009. Certes, leur taux de croissance est supérieur aux Etats membres soit 2 A  5 % (excepté Malte, la Pologne et la République tchèque en 2002) contre 0,8 % dans l'UE, mais le renu moyen des Dix n'atteint pour le moment que 45 % de celui des Européens de l'Ouest. Et certains experts considèrent qu'il faudra bien attendre une vingtaine d'années avant qu'ils aient un pouvoir d'achat équivalent A  celui des habitants de l'actuelle Union.


Les FranA§ais sont inquiets de l'arrivée des Dix

D'après l'Eurobaromètre, les FranA§ais sont les plus réticents A  l'arrivée des Dix. Ils s'inquiètent du prix exorbitant de l'adhésion des nouaux entrants, s'attendent A  une baisse des subntions de Bruxelles et A  une impasse institutionnelle. Ils redoutent une vague d'immigration sauvage et par-dessus tout une noulle concurrence salariale entrainant une hausse du chômage. A€ cela, les partisans de l'élargissement rétorquent que les nouaux membres ne recevront que 40 milliards d'euros de subntions en trois ans, moins les 15 milliards de leur contribution au budget européen.
Au total, cela représentera A  peine les 10 % des sommes que l'Allemagne a consacré A  sa réunification. Ac près de 39 millions d'habitants, la Pologne bénéficiera de près de la moitié de cette manne financière. Mais l'addition pourrait s'envoler après 2007, surtout si 8 millions de Bulgares et 22 millions de Roumains - pauvres et ruraux - rejoignent l'Union.
Une chose est sûre : la France, première puissance agricole de l'Union, devra partager le budget de la PAC ac les nouaux entrants. Si le dispositif actuel est maintenu jusqu'en 2006, une réforme, liée aux dernières négociations de l'OMC, est déjA  en cours.
Dans cette Europe élargie, il ne sera pas simple de dégager un consensus A  25. Les grands états de l'Ouest qui représentent les 3/5e de la population totale n'auraient plus que 20 % des sièges des commissaires. Le couple franco-allemand s'est trourait fragilisé. La conntion européenne présidée par Valéry Giscard d'Estaing devrait donner naissance A  une Constitution européenne définissant les pouvoirs et la répartition des compétences. Mais les nouaux pays membres, ac A  leur tASte la Pologne, espèrent renir sur certains acquis qu'ils considèrent défavorables A  leurs intérASts.
Du côté de l'immigration, un garde-fou a été mis en place : la libre circulation des personnes ne sera autorisée qu'A  partir de 2009. Ac un renu mensuel compris entre 200 et 500 euros, on comprend que ces salariés puissent aspirer A  quitter leur pays. D'ores et déjA , quelques diplômés ont franchi les frontières.

Des parts de marché trois A  huit fois plus chères
Les grandes entreprises n'ont pas attendu le rendez-vous de l'Elargissement pour s'imter. Après la chute du mur de Berlin, des géants de la distribution (Carrefour, Auchan), de l'agroalimentaire (Danone, Bongrain, Béghin-Say), du BTP (Bouygues, Vinci), de l'équipement automobile (Valeo, Michelin), des médias (Publicis, Hersant, Hachette) ont pris d'importantes positions A  l'Est. Tous les moyens étaient bons pour participer A  la ruée rs la Mitteleuropa. A€ la fin des années 90, des opérateurs télécoms, des SSII, des start-up ont rejoint le moument. Mais l'explosion de la - bulle - a stoppé cette deuxième vague high-tech.
Selon la DREE, le drapeau franA§ais flotte sur près de 1 760 imtations dans les PECO, y compris en Bulgarie et en Roumanie. Si une dizaine de grands groupes se partagent 80 % des instissements, les PME représentent 72 % des imtations.
Une noulle vague de petites et moyennes entreprises s'intéressent de très près aux potentialités de ces pays. Sous la pression, elles tentent d'identifier les niches et les bons partenaires. Car les experts estiment que, d'ici deux A  trois ans, les bons créneaux seront saturés et les parts de marchés seront trois A  huit fois plus chères.
Les règles de la création d'entreprises sont en plein boulersement
Au-delA  des vingt langues officielles, les spécificités d'un état A  l'autre sont fortes (voir le chapitre relatif A  chacun des nouaux entrants) : exemption d'IS pour les bénéfices réinstis en Estonie, zones spéciales de déloppement local en Pologne, aides A  l'emploi en Slovaquie
Avant son adhésion, chaque pays s'est engagé A  remettre de l'ordre dans ses règles juridiques, afin de limiter les effets négatifs d'une politique de dumping fiscal et social.
Ainsi, la Hongrie a mis en place le programme - Smart Hongary -, moins généreux pour les instisseurs étrangers, mais plus conforme aux règles de concurrence de l'Union, tandis que Chypre a accepté d'assainir son économie basée sur les pavillons de complaisance et les sociétés offshore.
Aussi est-il prématuré de faire un état des lieux de la création d'entreprises dans les Dix, la législation de chacun étant en plein boulersement. Par ailleurs, les nouaux entrants bénéficient de périodes de transition allant de trois A  dix ans pour AStre en conformité ac les règles communautaires. Ils devront notamment participer durant au moins deux ans au - SME bis - avant d'adopter l'euro. Sans possibilité d'y échapper comme la Grande-Bretagne, le Danemark et la Suède en ont donné l'exemple.


La France est le premier instisseur étranger en Pologne

Malte rAS de denir le - Singapour méditerranéen - tandis que certains experts estiment que les Pays Baltes pourraient bien connaitre une évolution spectaculaire A  l'Irlandaise. S'il n'y a pas vraiment d'eldorado de la création d'entreprises, les PECO ont de solides atouts pour les entreprises en quASte de nouaux marchés. Ce n'est pas tout A  fait le hasard si la France a multiplié par cinq ses exportations rs ces pays en 10 ans. L'Hexagone est denu le premier instisseur étranger en Pologne mais il n'est que le 37e instisseur en Lettonie. En Pologne, malgré le rattrae rapide de ces 10 dernières années, le salaire moyen ne dépasse pas 490 euros par mois. Pas de doute : les Dix ont de sérieux atouts pour les PME qui n'ont pas encore fait le grand saut





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2022 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter