IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




l entreprise culturelle face a ses marches icon

MARKETING

Le marketing, parfois traduit en mercatique, est une discipline de la gestion qui cherche à déterminer les offres de biens, de services ou d'idées en fonction des attitudes et de la motivation des consommateurs, du public ou de la société en général. Il favorise leur commercialisation (ou leur diffusion pour des activités non lucratives). Il comporte un ensemble de méthodes et de moyens dont dispose une organisation pour s'adapter aux publics auxquels elle s'intéresse, leur offrir des satisfactions si possible répétitives et durables. Il suscite donc par son aspect créatif des innovations sources de croissance d'activité. Ainsi l'ensemble des actions menées par l'organisation peut prévoir, influencer et satisfaire les besoins du consommateur et adapter ses produits ainsi que sa politique commerciale aux besoins cernés.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MARKETING » LE MARKETING DES ENTREPRISES CULTURELLES » L entreprise culturelle face a ses marches

La musique

La musique : l entreprise culturelle face a ses marches


Fait majeur des évolutions du secteur culturel au cours de ces quinze dernières années, les pratiques musicales des FranA§ais ' qu'elles soient actis ou passis ' ont connu une progression spectaculaire, conférant ainsi A  ce genre, un rôle central dans le champ culturel. Sur la mASme période, la hiérarchie des genres musicaux préférés est restée sle, malgré une forte irruption des classes d'age les plus jeunes qui présentent des comportements nettement différenciés.



Le boom de la musique enregistrée
Le boom musical de ces quinze dernières années se traduit aussi bien dans les pratiques d'écoute de musique enregistrée que dans l'équipement des foyers en matériel hi-fi, qui explique en partie ce formidable essor et lui a sans doute fourni une assise. Quelques chiffres permettent de mieux saisir ces évolutions :
» Sur la période considérée, le taux d'écoute de musique enregistrée ' sur disques ou cassettes ' au moins un jour sur deux est passé de 15 % A  32 %. Quant aux taux d'écoute quotidienne, il a cru de 9 % A  21 % sur la période.
Ce phénomène est doublement massif dans la mesure où il touche tous les genres musicaux (rock, musique classique, variété, chanson, jazz, opéra) et toutes les catégories de populations, y compris les agriculteurs.
» En 1988, la chaine stéréo équipe plus d'un foyer sur deux (56 %), perdant peu A  peu son caractère distinctif au profit du lecteur de disques laser. Tout aussi spectaculaire est la rapide progression du baladeur (walkman) ' qui équipe 31 % des foyers frartA§ais, et a trouvé un engouement encore plus fort chez les jeunes (67 %) ' et du disque compact.
» La propension A  accumuler de la musique enregistrée sous forme de disques ou de cassettes s'est confirmée, débouchant sur la constitution de sonothèques dont la dimension moyenne est de 100 unités pour les disques noirs, 49 pour les cassettes et 37 pour les compacts.


Le poids de l'age

Les principaux traits caractéristiques des pratiques culturelles se retrount dans l'analyse des comportements vis-A -vis de la musique. L'age revASt cependant un poids particulièrement important dans l'explication tant des fréquences, durées et modalités d'écoute que des genres privilégiés. En d'autres termes :
» L'écoute musicale baisse A  mesure que l'age s'élè (les 15/19 ans sont treize fois plus nombreux que les plus de 65 ans A  écouter tous les jours de la musique enregistrée). Le - décrochage- intervient généralement autour de 45 ans, les 25/34 faisant sount ure de classe charnière.
» Si les jeunes écoutent plus sount et plus longtemps de musique que leurs ainés, ils écoutent aussi des types musicaux différents. Un lien entre tranches d'age et genres musicaux peut AStre dressé de la faA§on suivante :


- 15/19 ans : rock et tubes anglo-saxons,

- 20/34 ans : jazz,


- 35/55 ans : musique classique,

- 45/65 ans : musique - pour danser - et opérette.
Notons que le jazz, qui a progressé dans toutes les catégories de population semble jouer un rôle de transition du rock rs le classique pour une classe d'age A  la recherche d'éléments de différenciation.
L'éclectisme musical
La mise en exergue d'un lien entre tranches d'age et goûts musicaux (cf. supra) risque de paraitre réductrice et ne doit pas faire passer sous silence un fait majeur du domaine musical : l'éclectisme des choix.
Interrogés sur les genres musicaux qu'ils écoutent le plus sount, la majorité des FranA§ais donnent plusieurs réponses (la moyenne s'élit A  1,7 réponses). Une analyse plus approfondie des réponses fait ressortir la grande dirsité des goûts et l'importance de l'éclectisme des choix, malgré l'existence de noyaux d'auditeurs exclusifs.
De 1973 A  1988, la hiérarchie des genres musicaux dans les goûts des publics est restée parfaitement sle. Elle s'élit comme suit:
- chanson,


- rock, pop ou folk,

- musique classique,
- jazz,
- musique d'opéra.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2023 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter