IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




la gÉnÉralisation de la thÉorie gÉnÉrale icon

ECONOMIE

L’économie, ou l’activité économique (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer », créé à partir de οἶκος / oîkos : « maison », dans le sens de patrimoine et νόμος / nómos : « loi, coutume ») est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. L'économie au sens moderne du terme commence à s'imposer à partir des mercantilistes et développe à partir d'Adam Smith un important corpus analytique qui est généralement scindé en deux grandes branches : la microéconomie ou étude des comportements individuels et la macroéconomie qui émerge dans l'entre-deux-guerres. De nos jours l'économie applique ce corpus à l'analyse et à la gestion de nombreuses organisations humaines (puissance publique, entreprises privées, coopératives etc.) et de certains domaines : international, finance, développement des pays, environnement, marché du travail, culture, agriculture, etc.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » ECONOMIE » ECONOMIE GéNéRALE » La gÉnÉralisation de la thÉorie gÉnÉrale


La gÉnÉralisation de la thÉorie gÉnÉrale

Lorsque Daniel Villey écrivait les dernières lignes de ce livre en 1944 (*), la théorie keynésienne était encore ignorée d une France isolée de la pensée anglo-saxonne par la Seconde Guerre mondiale. Un demi-siècle plus tard, l apport de Keynes, bouleversant dans ses fondements mêmes la science économique, s insère dans un approfondissement théorique continu. Tous les économistes sont aujourd hui, volens nolens, disciples de Keynes. La Théorie générale de l emploi, de l intérêt et de la monnaie présente avec le Capital de Marx le trait commun d avoir formé beaucoup d esprits qui ne l ont jamais lue, et avec les Principes d Economie Politique de Ricardo, celui de répondre aux problèmes économiques les plus graves de l Angleterre au moment de sa parution.
La gÉnÉralisation de la thÉorie gÉnÉrale - economie générale






Le renouveau de l'approche micro-économique

Trois concepts, le chômage, l'investissement et la spécialisation internationale fournissent de bons exemples de l'abandon, A  partir des années 80, du point de vue macroéconomique. a. ' Le c [...]

La théorie du déséquilibre

Considérée comme - un des développements significatifs de l'analyse économique A  l'époque actuelle - (B. Ducros), la théorie du déséquilibre est issue d'une relecture de Keynes par l'é [...]

Le néo-keynésianisme

Schumpeter, dans les dernières pages de son Histoire (inachevée) de l'analyse économique, porte sur Keynes un jugement auquel tout porte A  souscrire : - le professeur Hicks avait certainement ra [...]

L'insuffisance des modèles de croissance

Les insuffisances autant que les apports de la Théorie générale ont incité les post-keynésiens A  construire une macro-dynamique qui remplace la notion de retour automatique A  l'équilibre par [...]

Évolution ou révolution keynésienne ?

John Maynard Keyncs est né. comme Joseph Schumpetcr, en 1883 dans le sanctuaire universitaire de Cambridge où son père enseignait avant lui l'économie politique. Après de brillantes études à Eton, il [...]





Privacy - Conditions d'utilisation
Copyright © 2011- 2020 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter