IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




enterprise management icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » enterprise management

Creez ou developez votre entreprise au royaume-uni

Creez ou developez votre entreprise au royaume-uni : Enterprise Management


Creez ou developez votre entreprise au royaume-uni
Loin d'AStre isolé par son flegme face A  l'euro, le Royaume-Uni reste la destination numéro un des FranA§ais attirés par des opportunités commerciales. En créant leur start-up, ils bénéficient d'une fiscalité douce et de charges sociales faibles. Les Business Angek sont particulièrement dynamiques ainsi que les Venture Capital Trusts (VCT) qui investissent dans les entreprises innovantes. Les banquiers accordent assez facilement des avances de trésorerie et la garantie des prASts jusqu'A  85 %, A  travers le programme Small Firms Loan Garantee Scheme, facilite le financement des jeunes sociétés.


L'Archipel dispose de solides atouts fiscaux notamment pour drainer la Love money, c'est-A -dire l'épargne de la famille, des amis, des relations qui investissent dans le capital d'une jeune société. En effet, l'EIS {Enterprise Investment Scheme) permet une déduction de l'impôt sur le revenu correspondant A  20 % du montant investi avec un plafond de 150 000 livres soit 218 658 euros.
Un coup de fil au Business Link
En matière de réseau d'accomnement, le Royaume-Uni est un modèle du genre en Europe. Il existe un seul numéro de téléphone pour l'ensemble du pays et tout créateur qui appelle est aussitôt basculé sur l'un des 45 Business Links correspondant A  sa localisation. Les formalités de constitution de société sont très simples : on peut acheter une ready mode company au capital d'une livre et démarrer aussitôt son actité.
Des aides sont accordées dans les zones d'entreprises en difficulté (exonération d'impôts locaux et traitement administratifs simplifiés). Le marché du travail est flexible : aucune obligation de période d'essai et une semaine de préas en cas de démission ou en cas de licenciement si le salarié a moins d'un an d'ancienneté. Mais le coût de la e est très élevé A  Londres (prix de l'immobilier exorbitants) et il vaut mieux avoir d'excellents revenus qui sont alors imposés au taux maximal de 40 %. Il n'existe pas d'impôt sur la fortune.

Quelles réglementations des investissements ?
Qu'il s'agisse de s'imter ou d'acquérir une entreprise, les investissements ne sont soumis A  aucune autorisation préalable A  l'exception de certains secteurs d'actité tels que la Défense nationale, les mines de charbon, les chemins de fer. Le gouvernement peut s'opposer aux prises de contrôle dans des domaines stratégiques tels que les télécommunications, la radio, la télésion, les banques.
Le capital des sociétés publiques récemment privatisées ne peut AStre détenu par des investisseurs étrangers au-delA  d'un certain seuil {golden shares).
Le rapatriement de capitaux résultant d'un désinvestissement ou de la liquidation d'une société, de mASme que le transfert de bénéfices A  l'étranger, s'opèrent sans restrictions ni contraintes.
Les entreprises étrangères, tout comme les entreprises britanniques, doivent respecter la réglementation relative A  l'enronnement lors de la localisation d'une usine.

Quelles formes juridiques de sociétés ?
Si l'on est déjA  éli dans un autre pays, on peut ouvrir un bureau de représentation, une succursale ou une filiale. Pour constituer une filiale ou démarrer ex-nihilo, il conent de choisir l'une des structures juridiques du pays.
La grande majorité des sociétés au Royaume-Uni sont des Ltd {Pri-vate Limited Company).
La PLC {Public Limited Company) permet de faire appel public A  l'épargne.
Private Limited Company (Ltd)


Caractéristiques de la Ltd :

» 1 associé minimum (possibilité de constituer une Single Member Private Limited Company) ;
» capital librement fixé (en général 1 ou 2 livres sterling) ;
» pas de délai pour la libération du capital ;
» son fonctionnement est relativement souple : 1 administrateur {director) au minimum, personne physique ou personne morale, associé ou non ou un conseil d'administration (board of direc-tors) ; 1 représentant légal {company secretary) nommé par le board et pouvant AStre l'un des directors dont la fonction est de veiller au respect des formalités (tenue des registres, convocation aux assemblées) ;
» assemblée générale annuelle des actionnaires ;


» présence d'un commissaire aux comptes {auditor) ;

» responsabilité des associés limitée au montant des apports ;
» régime social et fiscal des salariés pour l'administrateur exerA§ant en plus de son mandat une fonction technique précise (exemple : managing director).
Public Limited Company (PLC)


Caractéristiques de la PLC :

» 2 actionnaires minimum ;
» capital minimum de 50 000 (ivres (72 886 euros), entièrement souscrit avec obligation d'en libérer le quart ;
» fonctionnement équivalent A  celui de la Private Limited Company, mais un conseil d'administration composé de 2 administrateurs minimum au sein du board, personne physique ou personne morale, actionnaire ou non ;
» des formalités administratives supplémentaires {trading certipcate) ;


» présence d'un commissaire aux comptes {auditor) ;

» responsabilité des actionnaires limitée au montant des apports ;
» régime social et fiscal des salariés pour l'administrateur exerA§ant en plus de son mandat une fonction technique précise (exemple : managing director).


Quelles autres formes juridiques ? Partnership :

Caractéristiques :


» pas de personnalité morale ;

» 2 associés minimum, 20 maximum sauf pour certaines professions telles que les avocats ;


» correspond A  une société en participation ;

» responsabilité solidaire et indéfinie des partners ;
» utilisé par tous types d'actité notamment les professions libérales. Limited partnership :
Caractéristiques :


» se rapproche de la société en commandite simple ;

» doit AStre enregistrée ;


» responsabilité limitée de certains partners ;

» peu utilisée.


Unlimited Company : Caractéristiques :

» proche de la société en nom collectif,
» responsabilité solidaire et indéfinie des associés.


Quelles formalités administratives ?

Le Royaume-Uni est un vérile paradis administratif pour les créateurs d'entreprises. En un jour, on peut créer sa société au capital d'une livre.


Le choix de la dénomination sociale

La raison sociale (company name) est enregistrée au Registre des sociétés (campantes registry) après avoir effectué une recherche d'antériorité.


La rédaction des statuts

La charte constitutive (mémorandum of association) comporte la forme juridique, la dénomination sociale, le siège social, l'objet social, le montant et la répartition du capital social, la limitation de responsabilité des associés. Les statuts (articles of association) précisent les règles d'administration de la société et les relations entre les actionnaires (assemblée générale, droits de vote).


Le dépôt des documents juridiques signés par les associés

Les documents signés sont déposés auprès du registre des sociétés (companies registry) et sont accomnés de formulaires spécifiques mentionnant notamment les coordonnées des premiers administrateurs et du secrétaire légal.


La remise du certificat d'immatriculation

Le greffe du registre délivre le certificate of incorporation confirmant la personnalité morale de la société.


La publication

Elle n'est pas obligatoire, mais la plupart des sociétés y tiennent. Le registre du commerce fait apparaitre le certificate of incorporation dans la London, l'Edimburg ou la Belfast Gazette, suivant la localisation de la société.


Les principaux frais de constitution

Pour une Private Limited Company, ils s'élèvent A  enron 1 200 livres (1749,27 euros) et couvrent :
» les frais d'immatriculation auprès du registre des sociétés soit enron 30 livres (43,73 euros),


» les frais divers (impression de documents, registres obligatoires, sceau),
Les honoraires du solicitor sont fonction de la nature et de l'étendue de la prestation.
LE DéLAI DE CONSTITUTION EST D'ENVIRON DEUX SEMAINES
Une Private Limited Company peut commencer A  exercer ses actités dès l'obtention du certificat d'immatriculation délivré par le registre des sociétés.
Attention. Une Public Limited Company ne peut démarrer son actité qu'après obtention d'un deuxième certificat (Trading Certificate) délivré dès qu'elle réunit le capital exigé par la loi.


Acquérir une ReadyMade Company

Le candidat A  une imtation s'adresse A  un agent d'enregistrement (company registration agent), un conseil juridique (solicitor) ou un expert comple (chartered accountant). Ces professionnels fournissent une société sur l'étagère (off-the-shelf-com-pany), c'est-A -dire une société en général de la catégorie des Private Limited Company préconstituée, inscrite au registre des sociétés avec un nom passe-partout.
Les modifications nécessaires afin que l'investisseur ait la propriété et le contrôle de la société peuvent AStre effectuées dans les 48 heures.


Quel contexte social ?

Les salaires sont déterminés par ailleurs dans les contrats de travail indiduels ou les accords d'entreprises. Ils peuvent AStre complétés par des avantages annexes : primes, intéressement, prASts A  taux préférentiels, assurance maladie complémentaire, retraite complémentaire, logement


Charges sociales

Au total : 22,2 %.


Charges sociales patronales : 12,2 % du salaire brut.

Charges sociales salariales : 10 % du salaire brut.


Protection sociale des salariés

La Sécurité Sociale Britannique (Department of Health and Social Security) prend en charge les risques et prestations de maladie, de maternité, d'invalidité, de décès, de veuvage, de retraite, de chômage.
Le montant de ces prestations est très limité. Des prestations et avantages sociaux complémentaires peuvent AStre accordés : indemnité d'incapacité en raison d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle, complément d'aide sociale, allocations familiales.
Les employeurs souscrivent des assurances complémentaires facultatives (fonds de pension, assurance médicale complémentaire) principalement pour leur personnel qualifié. A€ noter que moins de 25 % des actifs bénéficient d'une assurance complémentaire.


Emploi de salariés étrangers

Les non-ressortissants de l'Union européenne doivent AStre titulaires d'un permis de travail avant d'entrer au Royaume-Uni pour y exercer leur actité.
En principe, les permis de travail sont délivrés pour une durée pouvant s'étendre jusqu'A  4 ans.
Le paradis des yuppies : A€ partir


DE 120 000 EUROS DE SALAIRE ANNUEL BRUT

La Grande-Bretagne reste un paradis pour les yuppies. MASme si la conjoncture n'est pas en ce moment au beau fixe pour les golden boys de la City. Le profil type ? - Entre 25 et 38 ans, ce sont des célibataires qui ont un revenu annuel brut au minimum de 120 000 euros, estime Bernard Monassier, notaire A  Paris. Toutefois, ils doivent intégrer dans leurs prétentions salariales le coût des assurances maladie complémentaires et une compensation A  la e chère. - En effet, un beau 3 pièces A  South Kensington - quartier colonisé par la communauté franA§aise - se loue rarement moins de 6 000 euros par mois. La note dans les restaurants est 30 % plus élevée qu'en France et une place de cinéma en vaut deux en France. L'astuce ? Se faire payer primes et compléments de salaires en dehors du pays. - Les plus-values sur les cessions de titres peuvent AStre taxées jusqu'A  40 % en Grande-Bretagne contre 26 % en France, souligne FranA§ois-Xaer Robichet, avocat au cabinet IDEFT, A  Paris. Comme le font beaucoup d'Anglais fortunés, on peut se constituer un portefeuille de valeurs mobilières, par exemple A  Jersey ou au Luxembourg. Cette cagnotte permet plus tard A  son propriétaire de s'acheter une maison en France ou en Esne. Le fisc franA§ais ne peut pas alors procéder A  un redressement fiscal car l'intéressé était A  l'époque résident anglais. - Le passé, c'est le passé

Quelle fiscalité ?


Impôt sur les sociétés

Taux de 0 % sur la fraction des bénéfices inférieurs A  15 583 euros.


Taux de o A  19 % de 15 584 euros A  77 919 euros.

Taux de 19 A  30 % si les bénéfices sont compris entre 77 920 euros et 233 754 euros.


Taux de 30 % au-delA .

Impôt local sur les sociétés
Cet impôt (Uniform Business Raté) est calculé en fonction de la valeur locative des immeubles occupés par les entreprises.
Impôt sur le revenu
Taux progressif de 10 A  40 % (3 tranches). Jusqu'A  2931 euros : 10 %. Au-delA  de 45 815 euros : 40 %.
Retenue A  la source sur salaires
Les employeurs sont tenus de prélever A  la source l'impôt sur le revenu dû par les employés A  raison des salaires qui leur sont versés. C'est le système PAYE (PAY AS YOU EARN).
Taxe sur la valeur ajoutée Taux réduit : 5 %. Taux normal : 17,5 %.
Les iles anglo-normandes : un taux d'impôt unique A  20 %, pas de tva, pas d'isf, pas de droits de succession
A€ moins de 50 kilomètres des côtes franA§aises, Jersey et Guer-nesey sont des destinations commodes pour les - riches touristes - A  la recherche de solutions d'héritage et de défiscalisation. Ces deux gros cailloux ont le statut de membre associé de l'Union européenne, mais ils n'en font pas partie. Le taux de l'impôt est unique, soit 20 %. Il n'y existe ni TVA, ni impôt sur la fortune, ni droits de succession ou de donation. Mais personne n'a vraiment ene de s'exiler comme Victor Hugo dans ces prisons dorées. - Dans la pratique, des FranA§ais constituent un trust A  Jersey ou Guernesey lorsqu'ils veulent échapper au droit successoral, souligne FranA§ois Le Stang, responsable international des éditions Francis Lefebvre. La réserve héréditaire n'y étant pas reconnue, on peut ainsi avantager un enfant plutôt qu'un autre voire sa maitresse. -

Quelles incitations A  l'imtation ?
Invest UK apporte des conseils et un accomnement personnalisé aux entreprises qui souhaitent s'imter au Royaume-Uni. Les prestations sont gratuites et restent confidentielles. Ce bureau a accueilli plus de 5 000 imtations depuis sa création en 1977. Il s'agit essentiellement de sociétés étrangères ayant un projet - mobile - c'est-A -dire sans contrainte de localisation. Placé sous la tutelle du ministère du Commerce et de l'Industrie, Invest UK imter-ent en partenariat avec douze agences de développement régionales (Régional Developement Agencies-RDA) en Angleterre, en Ecosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord.
Par ailleurs, le Small Business Serce (SBS), organisme dépendant du Département du commerce et de l'industrie (DTI), a mis en place le réseau des Business Links auquel peuvent s'adresser les créateurs, mais aussi les entreprises existantes. Des systèmes très proches des Business Links ont été créés dans les trois autres pays qui constituent la Grande-Bretagne : Le - Small Business Gateway - en Ecosse, le - Business Connect - au Pays-de-Galles, le - Local enterprise deve-lopment unit - en Irlande du Nord.


Les zones d'entreprises (Enterprise Zone)

Le gouvernement a créé des zones d'entreprises pour encourager le développement industriel et commercial. Parmi les plus connues : the Isle of Dogs. Le statut prilégié de ces zones a expiré, excepté pour sept d'entre elles : deux zones en Ecosse (Inverclyde, Lanarkshiré), deux zones dans le nord-est de l'Angleterre (Sunderland and Tyne Riversidé) ainsi que trois zones minières (Midlands, Dearn Valley, Durham). Les entreprises qui s'y imtent peuvent bénéficier dès avantages fiscaux suivants :


» amortissement des investissements immobiliers jusqu'A  ioo % la première année ;
» exonération d'impôts locaux ;
» exonération de taxe en matière de formation professionnelle ;
» allégement des demandes de renseignements de la part de l'administration et traitement prioritaire des formalités administratives. Les principales mesures entrent en gueur A  partir de la date de désignation de la zone comme zone d'entreprises, pour une période de 10 ans.


Les aides financières régionales et locales

L'aide régionale sélective (Régional Sélective Assistance - RSA) Ce programme est destiné A  favoriser l'imtation d'entreprises qui créent ou maintiennent des emplois dans des - régions assistées -. Celles-ci peuvent obtenir jusqu'A  50 % du financement de leur projet. L'aide est fonction du montant du capital et du nombre d'emplois créés.
Le projet est éligible lorsque la société prouve que celui-ci est able, la nécessité im pérative de recourir A  une aide, son intérASt pour l'économie locale et nationale, sa capacité A  créer ou A  maintenir des emplois. Le délai d'étude des candidatures est de 3 A  6 mois. Les zones géographiques concernées sont les zones assistées Assisted Areas disées en deux catégories :
» les zones de développement prioritaires, Development areas ;


» les zones intermédiaires, Intermediate areas.

Ces zones couvrent l'Irlande du Nord, une partie de l'Angleterre, de l'Ecosse et du Pays-de-Galles.
Les aides accordées dans les Development areas tendent A  AStre plus importantes que dans les Intermediate areas bien que la différence ne soit pas considérable.
Les subventions régionales aux entreprises (Régional Enterprise Grants-RGE)
Ce programme d'aides dont l'enveloppe globale est nettement moins importante que celle du RSA concerne les entreprises de moins de 50 salariés s'imtant dans les zones sinistrées du Pays de Galles, de l'Ecosse, ainsi que dans certaines zones minières. Toutes les actités sont éligibles sauf le commerce de détail, les banques et les assurances. Le montant de la subvention ne peut dépasser 15 % des dépenses d'investissement jusqu'A  un maximum de 15 000 livres (21865,89 euros).
Les projets innovants peuvent AStre financés A  hauteur de 50 % des dépenses jusqu'A  50 000 livres (72 886,30 euros).


Les programmes urbains

Parmi les principaux programmes mis en place, on peut citer : l'Ur-


ban Block, le City Challenge et le City Grant.

Des sociétés d'aménagement, Urban Development Corporation,


ont pour mission de favoriser le développement de certains

centres urbains, en collaboration avec les autorités locales.


Elles apportent aux entreprises souhaitant s'imter des

conseils et des aides financières pour l'acquisition de locaux et la


construction d'équipements.

Les aides A€ l'innovation
Le gouvernement encourage la collaboration entre l'université et les entreprises. Avec le programme Link, il finance la moitié des coûts éligibles en matière de recherche.
Small Firms Merit Award for Research and Technology (SMART) est un concours annuel qui offre aux jeunes entreprises innovantes des subventions jusqu'A  250 000 livres (370 000 euros). Cette aide permet de tester la technologie, d'effectuer les études de faisabilité jusqu'A  la création d'un prototype puis de favoriser la commercialisation. Le nombre de bénéficiaires s'élève A  enron 850 par an.
Le programme Support of Products under Research (SPUR) est similaire mais concerne la phase de développement de nouveaux procédés ou de nouveaux produits.
L'état joue un rôle de diffuseur de l'information scientifique par l'intermédiaire de centres relais {Business and innovation Centers, Innovation Relay Centers, Régional technology Centers). Il encourage également les petites entreprises A  s'installer dans des technopoles (UK Science Parks).
Dans le cadre du programme européen EUREKA, les entreprises, britanniques qui recherchent des partenaires peuvent faire financer 50 % de leurs coûts.
Attention. Il ne faut pas confondre le programme Link favorisant l'innovation avec le réseau des Business Links. Ce réseau comprend 45 opérateurs dans toute l'Angleterre et tout créateur d'entreprise peut y accéder a un seul numéro de téléphone (0845 600 9006) pour l'ensemble du pays. Chacun des Business Link est un guichet unique (one stop shop) d'informations et de conseils auprès des entreprises. Il est animé par des Per-sonnal Business Adsers qui fournissent une aide personnalisée (montage d'un projet de création, marketing, vente, innovation, conseils juridiques et financiers).


Les aides en matière de formation

Les entreprises britanniques n'ont aucune obligation légale en matière de formation professionnelle.
Toutefois, les Small Firms Training Loans (prASts aux PME au titre de la formation) aident les entreprises ayant jusqu'A  50 salariés A  couvrir leurs frais de formation.
Des récompenses et subventions sont disponibles pour les entreprises qui souhaitent améliorer la qualification de leurs employés. Ainsi, le National Training Award encourage l'excellence en matière de formation et de perfectionnement.


Les aides aux PME

Le Small Firms Loan Garantee Scheme (SFLGS) De nature similaire A  la garantie franA§aise SORARIS, il est distribué par les banques aux entreprises pour lesquelles le défaut de garantie fait obstacle A  un prASt classique. Le taux de couverture maximal est de 70 % pour les entreprises de moins de 2 ans et de 85 % pour les entreprises de plus de 2 ans.


L'Enterprise Investment Scheme (EIS)

Un particulier prend une participation dans une société nouvelle ou une société non cotée (sauf le secteur financier, l'immobilier, certaines actités de serces non admises par (e fisc). Il peut déduire de son impôt sur le revenu 20 % du montant investi, avec un plafond de 150 000 livres (218 658 euros) par an et par personne soit 43 731 euros.
Il doit s'engager A  conserver pendant 3 ans les actions qu'il détient sous peine de voir sa déduction remise en question.
S'il dégage une plus-value, après cette période et au moment de la vente de ses actions, il n'est pas imposé sur cette somme dès lors qu'il la réinvestit {Capital Gains Tax Reinvestment Relief) dans une société éligible A  ce régime.


Les Venture Capital Trusts (VCT)

Ce sont des fonds communs de placements qui bénéficient des mASmes avantages fiscaux que l'EIS. Les VCT sont cotés en bourse et doivent avoir au moins 70 % de leurs participations placées dans des PME remplissant les mASmes critères que ceux élis pour l'EIS.


Les Régional Venture Capital Funds (RVCF)

Ces fonds régionaux de capital-risque sont destinés A  compenser les défaillances du secteur privé. En s'adressant au fonds de sa région, un créateur ou une PME peut faire financer son projet jusqu'A  250 000 livres (364 431 euros), sui éventuellement d'un second financement plafonné de la mASme faA§on. Au total, le financement ne peut excéder 10 % du capital total de l'entreprise.


Les Business Angels

Les sociétés de capital-risque interennent rarement en dessous de 250 000 livres (364 431 euros). Aussi, Les Business Angels, sociétés ou particuliers, sont de plus en plus sollicités pour financer des projets moins importants.Le réseau national de Business Angels a été constitué en 1999 afin de mettre en contact les investisseurs potentiels et les créateurs. Son équivalent en Ecosse est le Scotland-Linc.




VEnterprise Management Incentive

Ce programme permet A  des PME, notamment dans le secteur high-tech, d'offir A  leur personnel jusqu'A  un milllion de livres d'options d'achat d'actions (1457 725 euros) A  des conditions fiscales attractives (enron 10 %). Elles peuvent ainsi recruter et conserver des cadres hautement qualifiés.


Les aides aux demandeurs d'emploi

Les chômeurs de longue durée (plus de 12 mois d'inactité) et les jeunes agés entre 18 et 30 ans créant une entreprise peuvent bénéficier d'aides spécifiques.
Par ailleurs, des fonds spéciaux leur sont réservés dans le cadre du Prince's Youth Business Trust et du Princes Scottish Youth Business Trust.
La fondation du Prince Charles aide les jeunes en difficulté, agés de 18 A  30 ans, A  créer et développer leur propre entreprise. Après étude de leur dossier, elle leur accorde une subvention d'étude de marché de 250 livres (364,43 euros) et des prASts A  taux réduit jusqu'A  5000 livres (7288 euros). Elle offre des conseils, de la formation et un sui du lancement de l'actité. Le Phoenix Fund contribue également A  aider les jeunes en difficulté désireux de créer leur entreprise.

TéMOIGNAGES
- J'AI CRéé MA BOITE EN ANGLETERRE CAR J'Y PAIE UN MINIMUM D'IMPA”TS -
CHRISTOPHE MERMAZ, COFONDATEUR DE LIGHT EMOTIONS A€ LUTON, AU NORD DE LONDRES
Christophe Mermaz a créé d'emblée son entreprise A  Londres, A  partir d'une invention brillante : au contact de la boisson, un verre en plastique s'illumine en couleur.
Les clients des discothèques de la Côte d'Azur, des hôtels de Monaco et de Genève y boivent leur Chamne.
La coupe de Chamne fluo, c'est lui ! Christophe Mermaz est le cofondateur de Light Emotions, une société spécialisée dans les verres et sticks lumineux. Sans sa rencontre avec son associé, Dominique Pecquet, l'inventeur de ce procédé, il n'aurait jamais franchi la Manche. Fin 2000, il quitte son job chez Nicomatic et sa Savoie natale pour s'installer en Angleterre. - l'ai choisi l'Angleterre car je voulais que mes efforts soient récompensés en gagnant le plus possible d'argent, je n'ai pas été déA§u, lache ce créateur de 34 ans. L'impôt sur les sociétés est progressif de 0030%, selon le montant des bénéfices. Ce n'est pas essentiel les premières années, mais lorsque la société fera des bénéfices, elle sera nettement moins imposée qu'en France. Et si je fais fortune, j'échapperai A  l'ISF ! -
Coup de pouce du Business Link
Côté formalités : un jeu d'enfants. En revanche, les banquiers - bri-tish - sont - sinon timorés - tout aussi prudents que les banquiers franA§ais. - Le Business Link de Bedford Shire m'a sorti d'un mauvais pas, raconte Christophe Mermaz. Il m'a trouvé un nouveau banquier beaucoup plus compréhensif qui m'a prASté 53 357 euros au taux de 8 % ; cette somme étant garantie A  hauteur de 80 % par le Loan Garan-tee Scheme. -
Pour échapper au coût prohibitif des loyers A  Londres, Christophe Mermaz s'est installé A  Luton, A  une demi-heure de Londres par le train. - Grace A  l'intervention de l'Innovation Center, j'occupe un local de 90 m2, avec 4 salariés, pour 553 euros par mois -, se réjouit-il. Un bémol toutefois : - les Anglais sont enfermés dans une culture pub-foot-radio qui me laisse froid. Et le ciel bleu du Lac Léman me manque. -


En savoir plus ? www.ughtemotions.com

NOUS SOMMES PASSES DU BUREAU DE LIAISON A€ LA LTD. - JEAN-MICHEL DEVOUCOUX, PDG DE DEVOUCOUX, A€ BIDART
Avec 52 % de son actité A  l'export, l'entreprise Devoucoux, leader de la selle d'équitation, a particulièrement réussi son imtation sur le marché anglais. Retour sur une offensive menée au galop.
A€ qui s'adresser lorsque l'on est un cavalier émérite A  la recherche d'une selle de cross en veau noisette ?A€ Devoucoux, bien sûr. Tandis qu'Hermès poursuit mollement son actité de sellier pour des raisons d'image, la société Devoucoux est devenue en 17 ans le leader mondial des articles de sellerie de luxe. Enhardie par son succès, elle taille aujourd'hui des croupières A  ses concurrents anglais. A€ la fois vexés, admiratifs et désilisés, ceux-ci tentent de réagir. En vain La Grande-Bretagne est son premier marché (430 000 euros de chiffre d'affaires). L'entreprise est basée A  Bidart, une charmante station estivale A  3 kilomètres de Biarritz. Son fondateur, Jean-Michel Devoucoux, était apprenti palefrenier lorsqu'il décida de se lancer en 1985. Sous ses couleurs vert et or, la marque Devoucoux est aujourd'hui une référence dans le monde entier. Avec 58 salariés, la société réalise un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros dont 52 % A  l'export.


Vente directe aux clients

Jean-Michel Devoucoux n'a pas eu besoin de faire d'étude de marché chez ses amis d'outre-Manche. - En Angleterre, le cheval est un signe extérieur de réussite. Aussi les propriétaires sont-ils prASts A  s'offrir le haut de gamme -, explique-t-il. Résultat : alors que ses concurrents britanniques vendent des selles A  un prix moyen de 1 000 livres, Devoucoux surenchérit A  1500 livres. Et cela marche ! Mais l'entreprise franA§aise n'est pas devenue l'un des principaux acteurs de ce micromarché en un jour. En 1997, elle envoie l'un de ses meilleurs commerciaux - parfaitement bilingue - en Angleterre. D'emblée, celui-ci s'attaque aux cavaliers qui font de la compétition. La marque acquiert une belle notoriété et les cavaliers amateurs suivent. - Nous n'avons pas de réseau, mais nous allons directement chez nos clients, sur les terrains de concours, dans les clubs équestres et les écuries -, explique le PDG. Ce sont des méthodes de vente insolites pour les selliers, qui sortent rarement de leur atelier. Malgré des conditions de vente draconiennes (30 % d'acompte et 8 semaines de délai de livraison), le bureau de liaison ne suffit plus. Factures A  la pelle, appels de clients tous azimuts, besoin de stocks et d'un serce après-vente Pour répondre A  tous ces besoins, Devoucoux ent de créer une société sous la forme d'une Ltd A  Eversholt, près de Londres, et a recruté deux salariés. Jean-Michel Devoucoux se réjouit : - Avec un potentiel de deux millions de cavaliers en Angleterre (le premier marché en Europe derrière l'Allemagne), nous avons encore de belles perspectives de croissance dans ce pays. -


Ses bons s

Vendre sans passer par des revendeurs
- En l'absence de revendeurs, nous étons des rabais de 20%, des délais de paiement A  60 jours et des encours de 150 000 euros minimum. -
Créer une Ltd pour payer moins d'Impôts
- En créant une filiale en Angleterre, nous palerons moins d'Impôts car II existe une exonération d'Impôt pour les petites entreprises. -
Son conseil
- Il ne faut pas hésiter A  proposer des prix au-dessus du marché lorsque l'on est sûr de la qualité de son produit. Dans le domaine de l'équltatlon, les clients sont prASts A  s'offrir le haut de gamme. -






Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2022 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter