IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




la loi du gâteau : plus on le partage, plus il y en a icon

ECONOMIE

L’économie, ou l’activité économique (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer », créé à partir de οἶκος / oîkos : « maison », dans le sens de patrimoine et νόμος / nómos : « loi, coutume ») est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. L'économie au sens moderne du terme commence à s'imposer à partir des mercantilistes et développe à partir d'Adam Smith un important corpus analytique qui est généralement scindé en deux grandes branches : la microéconomie ou étude des comportements individuels et la macroéconomie qui émerge dans l'entre-deux-guerres. De nos jours l'économie applique ce corpus à l'analyse et à la gestion de nombreuses organisations humaines (puissance publique, entreprises privées, coopératives etc.) et de certains domaines : international, finance, développement des pays, environnement, marché du travail, culture, agriculture, etc.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » ECONOMIE » ECONOMIE GéNéRALE » La loi du gâteau : plus on le partage, plus il y en a


Praster aux pauvres, c'est rentable !

Praster aux pauvres, c'est rentable ! : la loi du gâteau : plus on le partage, plus il y en a



Après l'inégal accès au savoir et A  la formation, l'autre source majeure d'ancrage des inégalités est l'impossibilité d'accès au crédit. Comme chacun sait : on ne prASte qu'aux riches ! Cela tient A  une imperfection du marché du crédit L'asymétrie d'information entre le prASteur et le débiteur engendre un risque moral éle : le créancier n'est pas en mesure de contrôler parfaitement la renilité des projets financés par l'emprunteur et de s'assurer qu'il met tout en œuvre pour garantir leur succès. Pour rémunérer le risque le prASteur peut exiger un taux d'intérASt croissant avec le montant de son engagement; et pour limiter le risque moral, il exige aussi fréquemment que l'emprunteur finance une partie des projets sur ses fonds propres.


Dans ce contexte, une distribution très inégale du revenu exclut du marché du crédit une partie importante de la population. Les pauvres ne peuvent présenter aucune des garanties nécessaires au crédit, quels que soient par ailleurs leur talent ou la qualité de leurs projets. En conséquence, d'innombrables projets et entreprises qui seraient renles ne voient jamais le jour. La croissance peut donc AStre stimulée par des politiques qui subventionnent et assistent la création de petites entreprises ou d'entreprises individuelles. Le développement du microcrédit agit dans le mASme sens favorable. Par ailleurs, la diffusion éga-litaire d'un pouvoir d'achat croissant favorise le développement d'une épargne populaire ; celle-ci alimente une offre de fonds prASles A  moyen et long terme susceptibles de financer des investissements pris ou des équipements collectifs.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2021 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des economie générale

Les services, de quoi s agit-il?
Qualifier et optimiser l offre de services
Organiser la production du service
Moyens et financements pour monter une activité de services
Bien cerner et gérer l aspect humain
Communiquer de façon pertinente
Les regles de l art et l art de se développer
Courants et théories
Marché, économie et société
Nature et destin du capitalisme
Croissance et développement
Emploi
Les mondes de la finance
Commerce international et globalisation
L erreur est rationnelle
Il n est de richesse que d hommes
La croissance n est pas le développement
La loi des rendements croissants
La loi de l avantage politique comparé
Laisser faire ou laisser passer : il faut choisir
La loi du gateau : plus on le partage, plus il y en a
Le salaire n est pas l ennemi de l emploi
Un bon déficit vaut mieux qu un mauvais excédent
Il suffirait d y croire
RÉactions contre la pensÉe classique anglaise
La gÉnÉralisation de la thÉorie gÉnÉrale
L apport des disciplines voisines
La coexistence des idÉologies
Comment distinguer un capital-investisseur d un autre
Le capital-investissement, pour quels entrepreneurs ?
Les due diligence et les personnes qui les conduisent
D où proviennent les fonds des capital-investisseurs ?
L organisation d une équipe de capital-investissement
Les instruments d une prise de participation