IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




l éclectisme du raisonnement juridique icon

DROIT

Le droit est l'ensemble des règles générales et abstraites indiquant ce qui doit être fait dans un cas donné, édictées ou reconnues par un organe officiel, régissant l'organisation et le déroulement des relations sociales et dont le respect est en principe assuré par des moyens de contrainte organisés par l'État.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » DROIT » LOI GéNéRALE » L éclectisme du raisonnement juridique


Importance et diversité des méthodes de raisonnement juridique

Importance et diversité des méthodes de raisonnement juridique : l éclectisme du raisonnement juridique



Importance et diversité des méthodes de raisonnement juridique
Le but poursuivi par les juristes n'est pas uniforme. Les praticiens cherchent A  saugarder des intérASts privés. Le juge et l'administrateur doint parnir A  appliquer le droit positif et A  le faire respecter en donnant aux problèmes qui leur sont soumis des solutions praticables, utiles et équiles. Le législateur doit, A  partir du droit déjA  en vigueur, de données sociologiques, des buts poursuivis et de valeurs déterminées, découvrir et formuler les normes les plus appropriées, les plus utiles, les plus justes, les plus claires, les plus acceples Pour la doctrine et l'enseignement, il s'agit de réunir en des vues synthétiques plus larges les éléments épars dans la législation, la jurisprudence, la littérature juridique, pour exposer, expliquer et découvrir le droit.



Selon les cas, il convient de privilégier plus ou moins la légitimité, la légalité ou l'effectivité des solutions recherchées. Or, si tout au long du cheminement méthodologique du raisonnement, - la saisie du fait, la lecture des textes, la hiérarchie des pouvoirs, la solution de l'antinomie, le traitement de la lacune, l'histoire de renonciation - n'avaient jamais reA§u et ne pouvaient recevoir qu'une seule solution1, l'apprentissage du raisonnement juridique serait assez simple. Mais la pluralité des options qui s'offrent chaque fois aux juristes rendent cet exercice difficile. L'art de l'argumentation ne s'impose donc pas qu'A  l'avocat. Tous les juristes ont besoin de convaincre autrui et de se convaincre eux-mASmes pour prendre telle décision plutôt que telle autre, et de trour les raisons qui conduisent A  telle solution plutôt qu'A  telle autre2.
L'étude des méthodes du raisonnement juridique est ainsi nécessaire A  tous les juristes. Le - raisonnement - se définit comme - une suite de propositions liées les unes aux autres selon des principes déterminés et aboutissant A  une conclusion - qui doit AStre, A  la fois, bien fondée par rapport aux normes juridiques applicables, rationnellement acceple et raisonnable, c'est-A -dire adaptée aux particularités des situations A  résoudre. Le raisonnement juridique consiste alors dans la démarche intellectuelle susceptible de conduire A  la solution des problèmes juridiques, grace A  un certain nombre de moyens rationnels3. Bien que, pour l'affirmer, il faudrait avoir étudié tous les systèmes juridiques et que, devant l'impossibilité d'y parnir, on doi se contenter d'échantillons pour émettre une hypothèse simplement vraisemblable, on peut penser qu'il existe, en droit, des modes constants de raisonnement.
Il est de la nature du droit de n'attacher aux solutions juridiques qu'une certitude simplement relati. S'il en est qui comportent une certitude suffisante, il en est d'autres, fondées sur des opinions plus ou moins probables, qui peunt AStre contestées1. Or l'analyse des raisonnements dans l'Organon d'Aristote distingue les raisonnements analytiques qui, partant de prémisses nécessaires ou indisculement vraies, aboutissent par inférences A  des conclusions également nécessaires ou vraies, et les raisonnements dialectiques qui, fondés sur l'argumentation, conduisent, par des arguments dirs, A  une décision et n'impliquent pas un passage contraignant des prémisses A  la conclusion, qui n'est alors que probable. Tandis que la logique formelle s'attache A  un raisonnement nécessaire, la logique de l'argumentation n'implique qu'un raisonnement vraisemblable. Mais ces deux logiques peunt contribuer aussi bien A  un raisonnement analytique qu'A  un raisonnement synthétique, selon que l'on se place dans une perspecti inducti ou simplement déducti.





Privacy - Conditions d'utilisation




Copyright © 2011- 2021 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des loi générale

L origine de la loi
La diversite des lois
Les sources de l obligation
La loi et le citoyen
L application des lois
La loi dans les sciences
Justice et droit
Le concept de droit
Le monde du droit
Objet de la méthodologie juridique
L outillage conceptuel des juristes
Exemples de notions fondamentales
Le formalisme
Les fictions
MÉcanisme et fonctions du contrat
MÉcanisme et fonctions de la reprÉsentation
Concepts et catÉgories juridiques
Classifications et qualification juridique
FlexibilitÉ et correctifs des qualifications juridiques
L éclectisme du raisonnement juridique
La mixité du raisonnement juridique
La coordination des règles juridiques
La coordination de règles de droit
Les méthodes d interprétation intrinsèque - l interprétation de la loi
Les méthodes d interprétation extrinsèque - l interprétation de la loi
L électisme des méthodes actuelles d interprétation de la loi
La détermination du contenu de la norme
La question de la codification
La stratégie du procès
Le raisonnement juridictionnel
Analyse des comportements et modes de correction des solutions légales
La méthodologie de la preuve