IPeut - écrits et documents
ManagementMarketingEconomieDroit
ss
Accueil # Contacter IPEUT




la loi des rendements croissants icon

ECONOMIE

L’économie, ou l’activité économique (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer », créé à partir de οἶκος / oîkos : « maison », dans le sens de patrimoine et νόμος / nómos : « loi, coutume ») est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. L'économie au sens moderne du terme commence à s'imposer à partir des mercantilistes et développe à partir d'Adam Smith un important corpus analytique qui est généralement scindé en deux grandes branches : la microéconomie ou étude des comportements individuels et la macroéconomie qui émerge dans l'entre-deux-guerres. De nos jours l'économie applique ce corpus à l'analyse et à la gestion de nombreuses organisations humaines (puissance publique, entreprises privées, coopératives etc.) et de certains domaines : international, finance, développement des pays, environnement, marché du travail, culture, agriculture, etc.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » ECONOMIE » ECONOMIE GéNéRALE » La loi des rendements croissants


De la croissance endogène a  la croissance soutenable

De la croissance endogène a  la croissance soutenable : la loi des rendements croissants




De la croissance endogène a  la croissance soutenable
C'est précisément la nature magique du progrès qui est remise en question par les théories de la croissance endogène31 déloppées par Paul Romer (1986), Robert Lucas (1988), Robert Barro (1990). Elles réhabilitent en fait une série d'intuitions et de pistes ourtes par Adam Smith, Joseph Schumpeter, Alfred Marshall, ou encore John Maynard Keynes. Leur point commun est d'insister sur le fait que certaines activités (l'éducation, la recherche, le déloppement des infrastructures) engendrent de fortes externalités positis A  la fois dans leur domaine propre mais aussi pour l'ensemble de l'économie. Ainsi, l'utilité d'une route est d'autant plus forte qu'elle est associée A  d'autres routes, et un système routier adapté aux besoins de communication des entreprises accroit leur productivité. De mASme, un bon enseignement primaire favorise l'essor d'un enseignement unirsitaire et d'une recherche fondamentale de qualité qui A  leur tour stimulent les innovations technologiques et la productivité du travail. Chaque génération s'appuie sur le stock de connaissances, de savoir-faire, d'équipements accumulés par les générations précédentes pour aller plus loin, plus vite, et léguer A  sa descendance un potentiel encore plus prometteur.


Les noulles théories de la croissance mettent ainsi A  jour des activités A  rendements fortement (et peut-AStre indéfiniment) croissants. Leur autre point commun est de réhabiliter le rôle central des dépenses publiques et de la volonté politique dans la construction du déloppement économique. En effet, on ne peut compter sur la seule initiati privée pour instir dans les externalités dont les bénéfices essentiels sont collectifs, A  long terme et parfois très incertains (cas de la recherche fondamentale). Cette difficulté parfaitement analysée depuis les années 1920 (par Arthur Cecil Pigou notamment) rend nécessaire l'interntion d'un état indifférent aux profits monétaires, mais A  la recherche de profits politiques, en quASte de puissance ou d'électeurs.
Faut-il en déduire que l'humanité est définitiment A  l'abri de la fatalité des rendements décrois-sants et qu'un Etat assurant une éducation, une recherche et des infrastructures de qualité nous garantit une croissance infinie indépendante de la disponibilité des facteurs naturels ? Ce serait lA  une dangereuse illusion. Nous restons en effet dominés par la rareté objecti de certains facteurs et la rareté subjecti fabriquée par la logique marchande.
La rareté objecti est une donnée naturelle et contraignante. La croissance des biens matériels et les activités polluantes consomment des ressources non reproductibles et détruisent irrémédiablement le patrimoine légué aux générations futures; A  défaut d'une révolution majeure dans les modes de production, elles compromettent donc la qualité de vie, voire la survie de nos descendants. Ajoutons qu'une croissance trop inégale compromet la cohésion sociale et la paix civile, dans un monde où des minorités en rébellion contre la société ont de plus en plus accès A  des instruments de destruction massi et de terreur. Or, la logique de croissance infinie et la concurrence exacerbée (par le libre-échange et la dérégulation) favorisent précisément des modalités de croissance inégale, destructrice et, par conséquent, non soutenable.
Ce n'est pas nouau. Ce qui est nouau, et redoule, c'est qu'au moment mASme où la théorie réhabilite le politique - comme garant d'une vision A  long terme guidant les marchés myopes en matière de bien commun ', le politique semble parfois ne plus croire en lui-mASme, muer lui aussi en marché myope qui suit les idées A  la mode dans les journaux du jour (baisse des impôts, responsabilité individuelle, déréglementation, privatisation), fashion victim plutôt que fashion maker. Plus que jamais, si la demande politique des citoyens parvient A  inrser cette funeste tendance, c'est notamment dans le politique que résident aujourd'hui les rendements croissants.





Privacy - Conditions d'utilisation

Copyright © 2011- 2020 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des economie générale

Les services, de quoi s agit-il?
Qualifier et optimiser l offre de services
Organiser la production du service
Moyens et financements pour monter une activité de services
Bien cerner et gérer l aspect humain
Communiquer de façon pertinente
Les regles de l art et l art de se développer
Courants et théories
Marché, économie et société
Nature et destin du capitalisme
Croissance et développement
Emploi
Les mondes de la finance
Commerce international et globalisation
L erreur est rationnelle
Il n est de richesse que d hommes
La croissance n est pas le développement
La loi des rendements croissants
La loi de l avantage politique comparé
Laisser faire ou laisser passer : il faut choisir
La loi du gateau : plus on le partage, plus il y en a
Le salaire n est pas l ennemi de l emploi
Un bon déficit vaut mieux qu un mauvais excédent
Il suffirait d y croire
RÉactions contre la pensÉe classique anglaise
La gÉnÉralisation de la thÉorie gÉnÉrale
L apport des disciplines voisines
La coexistence des idÉologies
Comment distinguer un capital-investisseur d un autre
Le capital-investissement, pour quels entrepreneurs ?
Les due diligence et les personnes qui les conduisent
D où proviennent les fonds des capital-investisseurs ?
L organisation d une équipe de capital-investissement
Les instruments d une prise de participation