IPeut - écrits et documents
Management Marketing Economie Droit
s s
Accueil # Contacter IPEUT




le modele fondateur d hofstede icon

MANAGEMENT

Le management ou la gestion est au premier chef : l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en œuvre dans le cadre de l'administration d'une entité, dont l'art de diriger des hommes, afin d'obtenir une performance satisfaisante. Dans un souci d'optimisation, le périmètre de référence s'est constamment élargi. La problématique du management s'efforce - dans un souci d'optimisation et d'harmonisation- d'intègrer l'impact de dimensions nouvelles sur les prises de décision de gestion.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » MANAGEMENT » MANAGEMENT INTERCULTUREL » Le modele fondateur d hofstede


L'orientation masculine ou féminine des valeurs

Envoyer cet article à vos amis dans votre liste de Yahoo Messenger



Les valeurs masculine et féminine représentent les deux extrASmes d'un continuum, allant de l'importance accordée aux valeurs de réussite et de possession (valeurs masculines) A  l'enronnement social ou A  l'entraide (valeurs féminines).


Cette variable culturelle joue encore un rôle important dans certains choix fondamentaux de la firme. Un de ces choix concerne la croissance économique de l'entreprise, opposée A  la protection de l'enronnement (dimension sociétale) et A  la défense des intérASts des salariés (dimension sociale). Les valeurs féminines mettent l'accent sur l'enronnement (qualité de la e) et la cohésion sociale (solidarité/justice), tandis que les valeurs masculines insistent sur la réussite économique (performance et efficacité). Cet élément culturel va avoir également des conséquences en matière d'organisation du travail, notamment sur la qualité de l'emploi. Dans les cultures masculines, un travail de qualité élevée sera celui qui permet d'atteindre ses objectifs en termes de contribution et de valeur ajoutée (logique de réalisation). En effet, l'indice de masculinité se fond avec des critères comme la prédominance de la e professionnelle (sur la e privée), le rôle de l'ambition, la préférence pour les décisions indiduelles ou encore la valorisation par le salaire. En revanche, dans les cultures féminines, le travail qui sera apprécié aura comme caractéristique d'avoir su créer une réelle coopération entre les salariés et des conditions de travail satisfaisantes (climat social, silité, réduction de l'anxiété, entente entre salariés).
La résolution de conflits constitue également une différence entre les cultures masculines et celles A  dominante féminine. En effet, dans les cultures masculines, les conflits seront souvent frontaux, ouverts et durs (logique d'affrontement). A€ l'inverse, dans les cultures féminines, les conflits ne devront pas s'officialiser, et seront réglés par l'écoute et l'empathie dans un souci de cohésion sociale.

Exemple
Les scores les plus élevés en matière de féminité concernent les pays Scandinaves (Suède, Norvège, Danemark) et les Pays-Bas. Des pays comme le Japon, l'Allemagne, le Venezuela, le Mexique et la Colombie se caractérisent en revanche par un fort degré de masculinité dans leurs relations aux autres et A  l'enronnement.


Approche ative par pays

G. Hofstede a réalisé une analyse ative inter-pays A  partir des quatre dimensions développées ci-dessus, A  savoir la distance hiérarchique, l'indidualisme (ou collectisme), la masculinité (ou féminité) et le contrôle de l'incertitude. Il est proposé une synthèse de cette étude A  partir de l'analyse de 7 pays que nous avons sélectionnés au regard de leurs caractéristiques distinctives :


- Afrique de l'Ouest

- Allemagne


- états-Unis

- France


- Grande-Bretagne

- Japon
- Russie
Selon le traitement effectué par Hofstede, plus le chiffre indiqué se rapproche de 100, plus l'attribut (forte distance hiérarchique, fort indidualisme, forte masculinité, fort contrôle de l'incertitude) est considéré comme caractéristique d'une culture donnée.

Pays Distance hiérarchique Indidualisme Masculinité Contrôle de l'incertitude


Afrique de l'Ouest 77 20 46 54

Allemagne 35 67 66 65


Danemark 18 74 16 23

états-Unis 40 91 62 46


France 68 71 43 86

Grande-Bretagne 35 89 66 35


Japon 54 46 95 92

Pays Bas 38 80 14 53


Russie 95 47 40 75


De cette analyse, il est alors possible de dresser certains profils culturels en fonction des pays. On constate ainsi que les pays d'Afrique de l'Ouest, comme beaucoup de pays en voie de développement, se caractérisent par une grande distance hiérarchique et se voient dotés d'un esprit très communautaire. Ce style paternaliste - protecteur - est rendu acceple par le support du clan et de la famille. On peut également remarquer que les états-Unis et la Grande Bretagne possèdent les mASmes traits culturels sur l'ensemble des dimensions, avec des scores très proches en termes d'intensité. Ceci conforte l'idée d'une culture anglo-saxonne caractérisée par de faibles relations hiérarchiques, un faible formalisme et un esprit pionner et entrepreneurial.
Un des autres enseignements du leau porte sur les scores élevés enregistrés par le Japon au niveau des valeurs masculines (95/100) et du contrôle de l'incertitude (92/100). Ceci témoigne de l'importance de la tradition, du rôle des anciens et des liens de solidarité qui unissent les membres de la société nippone. On peut également souligner le faible niveau de distance hiérarchique de l'Allemagne qui contraste avec le score élevé obtenu par la France très attachée aux marques de prestige et de positionnement social (statut, titre, fonction, diplômes).
Enfin, on peut relever le résultat particulièrement élevé de la Russie, en ce qui concerne la distance hiérarchique (95/100). Ce résultat s'explique en partie par l'importance historique de l'administration dans ce pays. En revanche, les Russes se montrent plutôt ouverts sur les autres (masculinité faible) et semble rechercher la sécurité et la silité, comme l'indique le score élevé du contrôle de l'incertitude (75/100). La prise de risques n'est donc pas une attitude naturelle chez ces derniers.
Ceci est d'ailleurs cohérent avec le résultat modéré obtenu au niveau de l'indidualisme qui tend A  montrer une préférence pour les décisions collectives, afin d'éter une responsabilisation personnelle trop importante.






Privacy - Conditions d'utilisation
Copyright © 2011- 2019 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des management interculturel

La notion de culture appliquÉe À l entreprise
Les origines et les inluences de la culture d entreprise
Le modele fondateur d hofstede
L analyse nationale des styles de management
L apparition de styles de management rÉgionaux
Les origines de la diversitÉ dans les entreprises
Les avantages de la diversitÉ pour les entreprises
Les risques de la diversitÉ pour les entreprises
Les mecanismes des conflits culturels
Les erreurs courantes a l origine des conflits culturels
Les consÉquences des conflits culturels
Les diffÉrents stades d internationalisation des activitÉs
L orientation culturelle des organisations
Le management de la diversitÉ culturelle
Les points cles de la negociation interculturelle
Les principaux champs de la nÉgociation interculturelle
L analyse des styles de negociation : le cas chine-usa
La pratique du management en situation interculturelle
Les erreurs À Éviter
Comment dÉvelopper sa capacitÉ interculturelle ?
Les enjeux de la communication interculturelle
Les piÈges de la communication interculturelle