IPeut - écrits et documents
Management Marketing Economie Droit
s s
Accueil # Contacter IPEUT


la libertÉ de rÉunion icon

DROIT

Le droit est l'ensemble des règles générales et abstraites indiquant ce qui doit être fait dans un cas donné, édictées ou reconnues par un organe officiel, régissant l'organisation et le déroulement des relations sociales et dont le respect est en principe assuré par des moyens de contrainte organisés par l'État.


NAVIGATION RAPIDE : » Index » DROIT » DROIT CIVIL » La libertÉ de rÉunion

La libertÉ de rÉunion

La liberté de réunion est, de toutes les libertés collectives, la plus élémentaire, dans la mesure où le groupement auquel elle aboutit se résorbe rapidement, et la moins incompatible avec l individualisme de 1789. D n est donc pas surprenant qu elle ait été reconnue, sinon dans la Déclaration elle-même, du moins dans la Constitution de 1791, et qu elle ait été, de toutes, la première à recevoir son statut avec la loi du 30 juin 1881. Entre ces deux dates, les réunions, souvent confondues d ailleurs avec les associations et frappées, comme elles, par la prohibition, sauf autorisation, de l article 291 du Code pénal, sont soumises tantôt à la rigueur, tantôt à la tolérance du pouvoir. La distinction entre réunions et associations se précise avec la loi du 10 avril 1834, celle des réunions publiques et des réunions privées apparait dans un décret du 28 juillet 1848, qui distingue aussi selon l objet, politique ou non, des réunions. Le régime se libéralise avec une loi de 1868, qui maintient, pour les réunions publiques à caractère politique, la nécessité d une autorisation, mais se contente pour les autres d une déclaration préalable. On envisagera successivement la définition de la réunion et son régime juridique.
Envoyer cet article à vos amis dans votre liste de Yahoo Messenger


Le régime juridique des réunions

La réglementation édictée par la loi du 30 juin 1881 ne concerne que les réunions publiques. Mais l'exercice des pouvoirs de police générale, particulièrement importants en la matière, peut s [...]

La rÉunion: dÉfinition et caractÈres

Toute réunion se définit par un certain nombre de caractères. A ces traits communs, d'autres se superposent, qui permettent de distinguer divers types de réunions. A) Les caractères communs 1° La [...]



Copyright © 2011- 2017 : IPeut.com - Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou complète des documents publiés sur ce site est interdite. Contacter

Au sujet des droit civil

La philosophie des droits de l homme
Théorie générale des libertés publiques
L autonomie de l individu
Les choix de l individu
La liberté de se grouper
La liberté de la presse
La communication audiovisuelle
L enseignement
La liberté des cultes
Les limites aux libertés publiques dans la société internationale
Les limites aux libertés publiques dans les sociétés nationales
Des peuples-objets aux peuples-acteurs
Des peuples mÉdiatisÉs aux peuples sublimÉs
De la conquÊte du pouvoir par les peuples
Du contenu des droits des peuples
Droit des peuples, droit des États, droit des individus
OÙ en est le droit des peuples et oÙ va-t-il ?
La sÛretÉ
La libertÉ de la vie privÉe
La libertÉ corporelle
La libertÉ du dÉplacement
DÉfinition et composantes de la libertÉ de la pensÉe
La libertÉ d opinion
La libertÉ religieuse
Le rÉgime de la communication audio-visuelle
Le rÉgime des spectacles
La libertÉ d enseignement
DonnÉes communes
La libertÉ de rÉunion
Les rassemblements sur la voie publique
La libertÉ d association
Les droits de l homme selon la dÉclaration de 1789
L Évolution des droits de l homme
Les postulats de base
Les compÉtences en matiÈre d Élaboration du statut des libertÉs publiques
Les problÈmes de fond - Élaboration du statut des libertÉs publiques
Les techniques d amÉnagement des libertÉs publiques
Les sanctions organisÉes au niveau national
La sanction des atteintes aux libertÉs publiques
Les sanctions non organisÉes
Les rÉgimes exceptionnels d origine lÉgislative
Droits de l homme et démocratie
Le droit naturel antique contre les droits de l homme
Droits de l homme et modernité
La division de la société et de l etat comme problème
La division de la société et de l etat comme valeur
Des droits de l homme à l idée républicaine